Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

La Liga veut demander l'abrogation du contrat de Mbappé


Libé
Dimanche 19 Juin 2022

La Liga veut demander l'abrogation du contrat de Mbappé

La Ligue espagnole de football (Liga) veut demander "l'abrogation du contrat de (Kylian) Mbappé" et entend poursuivre le Paris Saint-Germain jusque devant les instances européennes, a assuré vendredi son avocat en France, Juan Branco. "Le point d'entrée" des procédures "graduées" visant le PSG est "la légalité du contrat de Mbappé", a expliqué l'avocat lors d'une conférence de presse: "La LFP n'aurait jamais dû valider ce contrat.

La DNCG (...) aurait dû constater l'infraction du PSG aux règles du fair-play financier à l'échelle nationale mais aussi européenne".
 Me Branco compte demander "l'abrogation du contrat de Mbappé au Ministre des Sports", puis éventuellement déposer un "recours auprès de la LFP pour qu'elle contacte la DNCG (Direction nationale de contrôle et de gestion) pour un contrôle d'opportunité" des comptes du PSG.

Enfin, si les démarches précédentes n'aboutissent pas, il a assuré vouloir agir devant le tribunal administratif de Paris.
 Si ces recours nationaux ne produisent pas de résultats, l'avocat a assuré qu'il interviendrait au niveau européen afin de "solliciter la Commission européenne pour lui demander d'intervenir pour harmoniser les règlements", voire enclencher "une procédure formelle ensuite pour abus de position dominante" et enfin, au bout du processus, attaquer devant la cour de justice européenne. "Il est clair pour tout le monde que le PSG agit en dehors des règles, y compris à travers des manoeuvres frauduleuses", a estimé l'avocat, rappelant que la Liga avait aussi attaqué devant l'UEFA Manchester City, un autre club européen propriété d'un État, les Émirats Arabes Unis, quand le PSG est détenu par le Qatar.
 Il a expliqué que ce qui motivait ces poursuites était la volonté de la Liga de "redéfinir les règles pour un écosystème plus vertueux".
 La Liga reproche au PSG d'"enfreindre continuellement le règlement actuel du fair-play financier" établi par l'UEFA et de déséquilibrer la concurrence sportive et économique.
 Le patron de la Liga, Javier Tebas, est l'un des critiques les plus virulents des clubs soutenus par des États.




Lu 496 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Dossiers du weekend | Actualité | Spécial élections | Les cancres de la campagne | Libé + Eté | Spécial Eté | Rétrospective 2010 | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif | RETROSPECTIVE 2020 | RETROSPECTIVE ECO 2020 | RETROSPECTIVE USFP 2020 | RETROSPECTIVE SPORT 2020 | RETROSPECTIVE CULTURE 2020 | RETROSPECTIVE SOCIETE 2020 | RETROSPECTIVE MONDE 2020





Flux RSS