Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

L'importance de la proposition d’autonomie au Sahara mise en avant au Caire

Le Maroc représenté à la commémoration de la création de l'OSPAA par Talaâ Saoud El Atlassi




Les participants à une rencontre tenue lundi au Caire, ont mis en avant l’importance de la proposition d’autonomie pour parvenir au règlement du conflit artificiel autour du Sahara marocain.
Dans une déclaration rendue publique à l’issue des activités de commémoration du 60ème anniversaire de la création de l'Organisation de la solidarité des peuples afro-asiatiques, les présidents des comités de paix et de solidarité relevant de l’organisation, ont souligné que le règlement du conflit artificiel autour du Sahara marocain est tributaire de la mise en œuvre du plan d’autonomie qui constitue le meilleur choix moyen pour protéger la région contre le fléau du terrorisme.
Par ailleurs, le texte a mis l'accent sur l’importance de la coopération d’une manière "sérieuse" dans la lutte contre le terrorisme qui a touché tous les pays du monde, ainsi que le combat contre les organisations terroristes.
Il s’agit également de faire face aux parties qui soutiennent les groupes terroristes par l’argent, les armes et la couverture politique, souligne le document qui insiste en outre sur la nécessité de lutter contre le radicalisme religieux qui porte gravement atteinte aux sociétés.
La déclaration appelle également à faire face aux tentatives de division des pays en Afrique et en Asie, à garantir l’unité des Etats de ces deux continents, notant l’attachement au principe de règlement pacifique des conflits.
D'autre part, le document a mis l’accent sur l’importance d’encourager les pays des deux continents à élargir la coopération économique à travers le commerce et les investissements communs, ainsi que la coopération dans le domaine technologique.
Il convient de rappeler que lors d'une conférence sur "L'état actuel et futur du monde" organisée dans le cadre de cette commémoration, le président de la Commission marocaine pour la paix et la solidarité et vice-président de l’organisation, Talaâ Saoud El Atlassi, a affirmé que la persistance du conflit artificiel autour du Sahara marocain ne sert en aucun cas les efforts déployés en vue du renforcement de la paix et de la stabilité régionales.
Un règlement définitif et consensuel de ce conflit artificiel constitue "le meilleur moyen pour relever les défis sécuritaires auxquels fait face la région", a-t-il ajouté.
Le manque de sécurité dans la région sahélo-saharienne, consécutif à la prolifération du trafic de drogues et d'armes et du crime organisé, est une autre preuve que "la persistance de ce conflit artificiel transformera la région en un foyer de tension et un repaire des groupes terroristes", a indiqué Talaâ Saoud El Atlassi, précisant que l'initiative marocaine d'autonomie au Sahara est propre à prémunir la région contre les risques d'extrémisme, à renforcer le développement et à permettre aux élites locales de prendre en charge la gestion des affaires locales sous souveraineté marocaine.
Basée au Caire, l'Organisation de la solidarité des peuples afro-asiatiques a vu le jour en 1957. Elle regroupe des commissions nationales de 90 pays d'Afrique et d'Asie outre des commissions membres en Europe et en Amérique latine.

Mercredi 17 Janvier 2018

Lu 431 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










Mots Croisés