Facebook
Rss
Twitter







Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

L’impact de la pandémie serait moins prononcé sur l’économie nationale au troisième trimestre

A l’exception de certains secteurs sinistrés, la reprise se poursuivrait au quatrième trimestre à un rythme qui a tendance à s’affaiblir


Alain Bouithy
Dimanche 8 Novembre 2020

Avec l’allégement des mesures instaurées pour limiter la propagation du virus et la reprise, l’impact de la pandémie sur l’économie nationale serait moins prononcé au troisième trimestre 2020, a annoncé Bank AlMaghrib (BAM).

La Banque centrale rappelle qu’au trimestre précédent, l’ampleur du double choc de la pandémie du Covid-19 et des conditions climatiques s’était nettement fait sentir sur l’économie nationale.

Selon les données des comptes nationaux relatives au deuxième trimestre 2020, « la valeur ajoutée non agricole a chuté de 15,5% en glissement annuel, contre une hausse de 3,7% à la même période un an auparavant, et celle du secteur agricole s’est contractée de 6,9%, après 6%. Le PIB en volume a baissé ainsi de 14,9% contre un accroissement de 2,4% », a-t-elle rappelé.

La situation a depuis lors évolué. Puisque « pour le quatrième trimestre, à l’exception de certains secteurs sinistrés, la reprise se poursuivrait mais à un rythme qui a tendance à s’affaiblir ces dernières semaines avec l’accélération de la propagation du virus et la remise en place de plusieurs restrictions locales », selon les prévisions de Bank Al-Maghrib.

Au niveau sectoriel, si les industries de transformation ont vu leur valeur ajoutée chuter de 22% au deuxième trimestre, la Banque centrale a noté un redressement de l’activité au troisième trimestre, précisant toutefois qu’elle demeure en deçà de son niveau observé une année auparavant.

En effet, l’analyse des résultats de l’enquête mensuelle de conjoncture de Bank Al-Maghrib pour le troisième trimestre dans l’industrie montre « un recul du taux d’utilisation des capacités de 6 points de pourcentage par rapport à la même période de l’année précédente, pour s’établir à 67%, niveau proche de sa moyenne historique de 71% », a fait savoir l’institution financière.

Après une contraction de 17,1% au deuxième trimestre, contre une augmentation de 1,4% un an auparavant, l’activité dans le BTP se serait redressée au troisième trimestre. Au cours du même trimestre, les ventes de ciment ont reculé de 4,5% au lieu d’une hausse de 1,1% à la même période un an auparavant.

Concernant la branche «électricité et eau», dont la valeur ajoutée s’était repliée de 12,3% au deuxième trimestre contre une hausse de 19,1% un an auparavant, son activité se serait légèrement redressée au troisième trimestre comme le laisse présager la hausse de 0,3% de la production d’électricité.

Concernant la production d’électricité, il ressort de l’enquête de BAM qu’elle « a régressé de 28,6% pour l’hydraulique, de 0,9% pour l’éolienne et de 8,6% pour le solaire, alors qu’elle s’est accrue de 1,4% pour le thermique », a indiqué l’institution notant parallèlement une amélioration de la demande d’électricité de 0,8%, avec un léger recul de 0,4% pour celle très haute, haute et moyenne tension.

Les économistes de la Banque centrale en déduisent que les importations ont augmenté de 0,6% et les exportations ont chuté de 37,4%. S’agissant des industries extractives, qui ont montré une bonne résilience, avec une amélioration de leur valeur ajoutée de 7,9% après une baisse de 1,1% un an auparavant, il ressort de l’enquête que « cette situation devrait se confirmer au troisième trimestre comme l’atteste l’amélioration de 5% de la production marchande de phosphate, après un accroissement de 2,3% un an auparavant ».

Concernant la branche « hôtels et restaurants » dont la VA a chuté de 90% au second trimestre contre une hausse de 4,3% à la même période de 2019, « cette contre-performance devrait se poursuivre au troisième trimestre mais à un rythme moindre, avec la légère reprise du tourisme interne et, dans une moindre mesure, la réouverture partielle et conditionnelle du trafic aérien et maritime de passagers », selon BAM.

Quant aux services de transport, le repli de 55,7% de leur valeur ajoutée au précédent trimestre devrait nettement s’atténuer au troisième trimestre, « avec notamment la reprise progressive du trafic notamment interne de voyageurs et de l’activité dans plusieurs branches économiques », a estimé l’institution notant que les dernières données font état d’une hausse de 5,8% du trafic de marchandises maritime au niveau des ports gérés par l’Agence nationale des ports.

Après un recul de 1,7% de leur valeur ajoutée au deuxième trimestre, au lieu de 0,4% un an auparavant, les postes et télécommunications devraient poursuivre cette tendance au troisième trimestre « comme le montre la baisse de 7% du chiffre d’affaires de Maroc Telecom », a relevé Bank Al-Maghrib dans son enquête. Il est important de préciser que l’étude de la Banque centrale se base sur des données statistiques arrêtées au 28 octobre 2020.

Alain Bouithy


Lu 931 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.
br

Dans la même rubrique :
< >

Lundi 24 Janvier 2022 - 19:45 Fort recul des importations des céréales

Lundi 24 Janvier 2022 - 18:48 Le dirham quasi-stable face à l'euro

Dossiers du weekend | Actualité | Spécial élections | Les cancres de la campagne | Libé + Eté | Spécial Eté | Rétrospective 2010 | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif | RETROSPECTIVE 2020 | RETROSPECTIVE ECO 2020 | RETROSPECTIVE USFP 2020 | RETROSPECTIVE SPORT 2020 | RETROSPECTIVE CULTURE 2020 | RETROSPECTIVE SOCIETE 2020 | RETROSPECTIVE MONDE 2020





Flux RSS