Libération


Facebook
Rss
Twitter






Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

L’entreprise appelée à promouvoir un nouveau modèle de gouvernance

Des experts ont planché à Fès sur l'innovation managériale




L’entreprise appelée à promouvoir un nouveau modèle de gouvernance
 Des experts et universitaires marocains et étrangers se sont donné rendez-vous, récemment à Fès, pour débattre des différentes dimensions de l'innovation managériale et de sa mise en œuvre dans le monde de l'entreprise d'aujourd'hui.
Réunis dans le cadre d'un colloque, initié par le département des sciences économiques de la Faculté des sciences juridiques, économiques et sociales de Fès, sous le thème ‘’l'Innovation en management entre conformisme et effet de mode’’, les participants ont débattu, deux jours durant, de modèles alternatifs de management à la lumière des évolutions que connaît le monde sur les plans économique, numérique et relationnel.
En ouverture de cette rencontre, le doyen par intérim de la Faculté de droit de Fès, Assou Mansour, a indiqué que le choix de la thématique de l'innovation managériale dénote de l'importance de celle-ci pour le monde de l'entreprise, rapporte la MAP.
‘’Dans un contexte en perpétuelle mutation, l’entreprise est appelée à promouvoir un nouveau modèle de gouvernance adapté’’, a-t-il relevé, notant que l’université ne doit pas rester en marge, en contribuant à faire progresser les pratiques managériales. De par la qualité de ses participants et des thématiques retenues, le colloque de Fès constituera à cet effet une véritable valeur ajoutée, a-t-il estimé. La représentante de la Chambre de commerce, d'industrie et de services de Fès, partenaire de cette rencontre, a mis l'accent sur l'importance du thème de l'innovation managériale pour le monde de l'entreprise, en ce sens qu'il est nécessaire aujourd'hui de redoubler d'efforts pour aplanir tous les obstacles à l'innovation dans ce domaine en pleine mutation.
Vu l’ampleur de l’enjeu pour l’avenir de l’entreprise, toutes les bonnes idées sont les bienvenues, a-t-elle soutenu, ajoutant que l'université est appelée à opérer une plus grande ouverture sur le monde des entreprises.
Tout au long du colloque, les participants se sont penchés sur l'analyse de nombre de thématiques en lien avec les défis de l'innovation pour les entreprises au Maroc et dans le monde et les différentes approches à adopter pour instaurer un nouveau modèle de gouvernance en harmonie avec les évolutions technologiques et humaines du 21ème siècle.
Selon ses organisateurs, cette rencontre se veut une plate-forme d'échanges et de réflexions sur les dimensions de l’innovation managériale et de sa mise en œuvre, ainsi que sur les questions des nouvelles hiérarchies, de l’impact du numérique et des nouveaux modes de collaboration.
Pour que le tableau soit assez complet, l’ensemble des acteurs concernés par l’organisation de l’entreprise, son modèle et les évolutions de son management sont réunis, en vue de confronter les différentes approches des innovations managériales et élaborer des propositions de modèles alternatifs.
‘’L’innovation managériale est un concept polysémique, mais si nous acceptons son assertion récente liée à l’émergence des communaux collaboratifs, à l’effondrement des marges des grandes entreprises et aux attentes des nouvelles générations de travailleurs, elle répond à la volonté des entreprises d’être plus agiles et de prendre en considération la nécessité du bien-être des salariés, condition sine qua non à l’engagement efficace et in fine à la performance durable’’, indique une note de présentation du colloque.
Dans ce contexte, marqué par des contraintes managériales et réglementaires, par le développement exponentiel d’outils de gestion de toute classe, ainsi que par l’éclosion d’une digitalisation à marche forcée, l’innovation managériale, poursuit la même source, s’impose pour les entreprises qui veulent maintenir, développer leur attractivité et leur performance sur le marché.
C’est ainsi que l’innovation managériale traduit aujourd’hui le souhait d’une plus grande simplicité organisationnelle, la volonté de laisser aux collaborateurs de plus grands espaces de liberté et le besoin d’aller vers davantage de pragmatisme réflexif dans les pratiques et les modes de coopération/collaboration.

Mardi 12 Mars 2019

Lu 897 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.