Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Hausse globale des indicateurs macroéconomiques

Une croissance économique de 4,6 % et un déficit budgétaire à hauteur de 3,5 % du PIB




Hausse globale des indicateurs macroéconomiques
Le ministère de l’Economie et des Finances a accueilli vendredi dernier une conférence de presse avec pour objet de présenter les résultats macro-économiques de l’année budgétaire 2017. En voici les principales données.
Tout d’abord et comme le veut la tradition, c’est l’environnement international qui a mis en avant. Ce dernier a été marqué à la fois par l’accélération synchronisée de la croissance mondiale en 2017, grâce à une reprise de l’investissement et du commerce mondial et la baisse du chômage à des niveaux historiquement bas (4,1% aux USA / 8,7% dans la zone euro), mais aussi, par la prolongation depuis mi-juin 2017 du mouvement haussier des prix du pétrole brut, franchissant la barre de 70 $ le baril en janvier 2018. La situation économique mondiale a également connu une amélioration des perspectives de croissance, à la faveur d’une dynamique de croissance plus forte et des effets attendus résultant des modifications de la politique fiscale américaine.
A travers le prisme national et de manière globale, sont à souligner une croissance économique de 4,6 % contre 1,2% en 2016, un déficit budgétaire à hauteur de 3,5 % du PIB, auxquels on peut ajouter un taux d’émission des dépenses d’investissement de 79,4 %, une dette du Trésor de 64,5 % du PIB et pour finir, un taux de couverture export/import de l’ordre de 56,3 %.
Plus en détail, s’agissant de la croissance, on constate une amélioration de la valeur ajoutée agricole de 15,4% en moyenne des trois trimestres (3T) de 2017 contre 12,5% au cours de la même période un an auparavant. Le rythme de croissance de la valeur ajoutée non agricole s’est lui aussi amélioré (+2,6% en moyenne des 3T de 2017 contre +2,1% en 2016), au même titre que les performances des secteurs de l’industrie de transformation. Le solde des échanges extérieurs a contribué à la croissance à hauteur de 0,8 point en moyenne des 3T de 2017 contre -4,5 points au cours de la même période en 2016.
Parlons agriculture et surtout du Plan Maroc Vert. Depuis 10 ans, il a rendu possible 700.000 ha de terres agricoles aux cultures à forte valeur ajoutée, notamment l’arboriculture fruitière et le maraîchage. Ainsi, les résultats de l’année 2017 annoncent une production céréalière de 96 M.Qx contre 33,5 M.Qx un an auparavant, ce qui en fait la 4ème meilleure production depuis le lancement du Plan Maroc Vert, mais aussi, un élargissement de l’utilisation des semences certifiées, puis un ciblage des zones agricoles les mieux adaptées à la céréaliculture. Autres réalisations à noter, l’élargissement des superficies fourragères grâce à l’exploitation de 10% de terres non-utilisées, le maintien des prix des aliments de bétail à des niveaux bas, et l’intensification des efforts d’amélioration génétique. Toujours dans le même cadre, les superficies agrumicoles ont elles aussi augmenté, les vergers ont rajeuni et les modes d’irrigation se sont améliorés. La production des cultures sucrières permet aujourd’hui de couvrir 42% des besoins nationaux en sucre. La superficie oléicole a légèrement dépassé les 1 M.ha, dont 879.000 ha productifs, soit l’objectif du PMV 3 ans avant son échéance.
Concernant les indicateurs de conjoncture, outre des volumes de débarquements en baisse (-5,4 %), à l’inverse de leurs valeurs (+5.4%), la pêche côtière et artisanale fut définie par une application du repos biologique et un renforcement du dispositif de contrôle contre la pêche illicite.
Pour ce qui est des mines, en l’occurrence la production du phosphate brut (+22,2%) et ses dérivés (+20,6%), on remarque des résultats en hausse dus à une nette amélioration de la demande étrangère, en provenance notamment de l’Amérique latine, de l’Europe et de l’Afrique.
S’agissant du secteur BTP, on remarque une reprise des ventes de ciment, l’accélération des crédits logement et la reprise des crédits à la promotion immobilière. Pareillement pour l’énergie qui a vu sa production monter en flèche, notamment par la production de l’ONEE et de celle des énergies renouvelables. L’industrie, a eu elle aussi, un comportement favorable en particulier au niveau des industries alimentaire et automobile.
Quant au secteur touristique, il s’est  caractérisé par une forte reprise des arrivées de touristes étrangers (+15%), une nette hausse des arrivées en provenance des marchés émergents, en particulier la chine (+173%) et le Brésil (+51%). Une bonne dynamique à l’image des télécommunications, puisque au troisième trimestre 2016, ces dernières sont dans la lignée du dynamisme du marché d’Internet accompagné de la reprise du parc mobile après une relative saturation du marché.  Alors que le transport a vécu une année record pour le trafic aérien, la plus forte depuis 2010.
Les conditions de financements ont été jalonnées par un crédit bancaire tiré essentiellement par le secteur privé, dont (+13,6 MM.DH ou +4,4%) pour les ménages et (+6,9 MM.DH ou +2,1%) pour les sociétés non financières, une accélération des crédits à l’équipement (+18 MM.DH ou +11,8% contre +7,5 MM.DH ou +5,3%) et des crédits immobiliers (+10,5 MM.DH ou +4,3% contre +6,1 MM.DH ou +2,5%), et pour finir, un maintien des taux débiteurs à un bas niveau. De son côté, l’inflation a vu un ralentissement de son taux au faible niveau de 0,7% en 2017 contre 1,6% en 2016, et ce grâce à la stabilité des prix des produits alimentaires.

C.C
Mercredi 31 Janvier 2018

Lu 857 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif










Mots Croisés