Libération



Facebook
Rss
Twitter






Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Hausse des prix de l'immobilier au Royaume-Uni malgré l'incertitude liée au Brexit




Hausse des prix de l'immobilier au Royaume-Uni malgré l'incertitude liée au Brexit
Les prix de l'immobilier au Royaume-Uni ont grimpé en 2019 malgré la longue incertitude causée par le Brexit qui a pesé lourdement sur l'économie britannique au cours des trois dernières années.
Selon Nationwide Building Society, les prix des logements ont augmenté au cours de 2019 pour atteindre 1,4% de plus qu'au début de l'année, sachant qu'après 10 mois de stagnation, les prix de logement ont fortement augmenté en novembre et décembre pour enregistrer la modeste augmentation annuelle.
Le prix moyen des maisons au Royaume-Uni en décembre était de 215.282 £, alors que la valeur des propriétés a légèrement augmenté de 0,1% en glissement mensuel, rapporte la MAP.
"Les indicateurs de l'activité économique au Royaume-Uni ont été assez volatils pendant une grande partie de 2019, mais le rythme de croissance sous-jacent a semblé ralentir tout au long de l'année en raison d'une croissance mondiale plus faible et d'une intensification de l'incertitude liée au Brexit", a déclaré Robert Gardner, économiste en chef chez Nationwide.
L'Ecosse a été la plus performante, avec des prix en hausse de 2,8% au quatrième trimestre 2019, par rapport à l'année précédente. C'est la première fois depuis 2008 que l'Ecosse termine l'année en tant que meilleure performance en matière d'immobilier, alors que la région des West Midlands en Angleterre a enregistré la deuxième plus forte augmentation à 2,7% cette année.
Londres a été de loin la moins performante, avec une baisse annuelle des prix des logements de 1,8% au quatrième trimestre de 2019.
S'agissant des prévisions pour le marché immobilier en 2020, les analystes estiment que cela dépendra de la rapidité avec laquelle l'incertitude concernant les futures relations commerciales du Royaume-Uni se lèvera ainsi que des perspectives de croissance mondiale.
"Dans l'ensemble, nous nous attendons à ce que l'économie continue de croître à un rythme modeste en 2020, alors que les prix des logements devraient rester globalement stables au cours des 12 prochains mois", ajoute M. Gardner.

Jeudi 9 Janvier 2020

Lu 372 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.