Libération


Facebook
Rss
Twitter








Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Hausse des exportations du secteur automobile et des phosphates à fin février

Une évolution qui atténue la baisse globale des exportations





Hausse des exportations du secteur automobile et des phosphates à fin février
Afin février 2021, les exportations ont enregistré une baisse de 2,5% (1,24 milliard de dirhams) touchant principalement les ventes du textile et cuir et celles de l’aéronautique et dans une moindre mesure celles de l’agriculture et agro-alimentaire.

Cette baisse a toutefois été atténuée essentiellement par la hausse des ventes du secteur automobile et celles des phosphates et dérivés, a relevé l’Office des changes dans son bulletin sur les indicateurs des échanges extérieurs du mois de février 2021.

En effet, les exportations du secteur automobile ont enregistré un accroissement de 4,1% (+613 MDH) au terme des deux premiers mois de l’année 2021, a-t-il indiqué. Le chiffre d’affaires est passé de 15,12 milliards de dirhams en février 2020 à 15,74 milliards de dirhams en février 2021.

Cette évolution provient, principalement, des ventes du segment «construction» qui se sont accrues de 8,6% à fin février 2021, passant de 5,87 milliards de dirhams en février 2020 à 6,38 milliards de dirhams en février 2021. Ce qui correspond à un gain de +505MDH.

L’Office note toutefois que la hausse des exportations de l’automobile a été ralentie par les ventes du segment «câblage» et du segment «intérieur véhicules et sièges» qui ont accusé une baisse respective de 3,7% (213 MDH) et 2,2% (35 MDH) au cours de cette même période.

Malgré ce ralentissement, la même source indique que la part du secteur des exportations de l’automobile dans le total des exportations a gagné 2 précieux points passant de 29,7% à fin février 2020 à 31,7% à fin février 2021.

A titre de comparaison, les exportations du secteur automobile s’étaient établies à 6,91 milliards de dirhams à fin janvier 2021 contre 7,81 milliards de dirhams une année auparavant, soit -11,6% ou -904MDH.

Dans un précédent rapport relatif aux données du premier mois de l’année, l’Office des changes avait attribué cette évolution principalement aux ventes du câblage (–12,2% ou -397MDH) et de la construction qui avaient alors reculé respectivement de 12,2% (- 397MDH) et 14,3% (-389MDH).

Cette évolution avait été aussi attribuée à la diminution des ventes de l’intérieur des véhicules et sièges (-19,4%), selon les chiffres publiés, cette fois-ci, par la Direction des études et des prévisions financières (DEPF), relevant du ministère de l’Economie, des Finances et de la Réforme de l’administration (N°289 du mois de mars 2021).

Après analyse de l’évolution du secteur, les statistiques montraient que la part de ce secteur dans le total des exportations s’était établie à 28,8% à fin janvier 2021 contre 30,9% un an auparavant.

En ce qui concerne les exportations des phosphates et dérivés, il ressort des chiffres publiés par l’Office qu’elles ont augmenté de 7,9% ou de +526MDH au terme du deuxième mois de cette année. En effet, le chiffre d’affaires du secteur est passé de 6,61 milliards de dirhams en février 2020 à 7,14 milliards de dirhams à février 2021.

Rappelons que les exportations de phosphates et dérivés avaient déjà contribué à atténuer la baisse des exportations (-5,2%) au cours du mois de janvier 2021. Comme l’avait relevé la DEPF, le chiffre d’affaires à l’export de ce secteur s’était raffermi de 12,6% à 3,5 milliards de dirhams, « conforté par l’appréciation des ventes à l’étranger des dérivés de phosphates de 22,1% ».

D’après le bulletin sur les indicateurs des échanges extérieurs de janvier dernier, cette évolution provenait « principalement de l’accroissement des ventes de l’acide phosphorique de 44,8% ou +317MDH et celles des engrais naturels et chimiques de 13,1% ou +234MDH ». Alors que les exportations des phosphates accusaient une baisse de 27,9% (-164MDH).

Selon la même source, la part de ce secteur dans le total des exportations avait gagné 2,2 points passant de 12,2% à fin janvier 2020 à 14,4% à fin janvier 2021.

Pour rappel, à fin février 2021, les échanges commerciaux de marchandises au titre des deux premiers mois de 2021 se sont caractérisés, en glissement annuel, par une baisse des exportations de 1,2Md DH (-2,5%) moins importante que celle des importations (- 6Mds DH ou -7,4%). Ce qui a conduit à un allègement du déficit commercial de 15,9% ou de 4,7Mds DH. Tandis que le taux de couverture s’est amélioré de 3,3 points en s’établissant à 66,5%.

Alain Bouithy

Libé
Jeudi 8 Avril 2021

Lu 557 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.