Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Habib El Malki s’entretient à Amman avec le chef du gouvernement et le ministre des Affaires étrangères et des Expatriés

Visite d’une délégation parlementaire marocaine à l’hôpital de campagne Zaatari en Jordanie




Habib El Malki et Omar Rezzaz.
Habib El Malki et Omar Rezzaz.
Le président de la Chambre des représentants, Habib El Malki et le chef du gouvernement jordanien, Omar Rezzaz se sont félicités lundi à Amman, des relations distinguées liant les deux Royaumes.
Lors d'une entrevue avec Omar Rezzaz à l’occasion du 29ème Congrès de l’Union parlementaire arabe (UPA), Habib El Malki a salué la convergence des points de vue des deux pays concernant les questions régionales et internationales, dont la cause palestinienne et le droit des Palestiniens d’édifier leur Etat indépendant avec Al Qods comme capitale.
Il a mis l’accent également, sur la profondeur des relations fraternelles entre les deux Royaumes, tout en se félicitant de l’allocution du Roi Abedellah II lors de l’audience accordée aux présidents des Parlements arabes dans laquelle il a appelé à l’unité des rangs arabes.
D’autre part, Habib El Malki a fait part de la fierté du Maroc à l’égard de la position constante de la Jordanie au sujet de la question de l’intégrité territoriale du Royaume, appelant à renforcer davantage les échanges commerciaux entre les deux pays, et ce à l’image des relations politiques excellentes. Et d’ajouter que le Maroc met son expérience dans le cadre du partenariat européen et de l’ouverture africaine, à la disposition de la Jordanie dans tous les domaines de coopération.
Pour sa part, Omar Rezzaz s’est félicité des relations excellentes liant les deux Souverains et les deux peuples et qui traduisent la convergence des points de vue au sujet de plusieurs questions bilatérales et multilatérales.
Le chef du gouvernement jordanien a fait part de l’ambition de son pays de tirer profit de l’expérience riche du Maroc dans les domaines de la pratique démocratique, des libertés, des droits et des chantiers socioéconomiques, ainsi que de son attachement aux valeurs de paix et de coexistence.
Le président de la Chambre des représentants, Habib El Malki, a, par ailleurs, assuré, lundi à Amman, que le Maroc et la Jordanie sont deux pays «exceptionnels» dans la préservation des constantes.
S'exprimant lors d'un entretien avec le ministre jordanien des Affaires étrangères et des Expatriés, Aymane Safadi, en marge de sa participation au 29ème congrès de l'Union parlementaire arabe (UPA) organisé à Amman, Habib El Malki a indiqué que les Royaumes de Jordanie et du Maroc sont «deux pays exceptionnels qui se sont distingués et développés, dans la préservation des constantes, en dépit des mutations régionales».
«Ce caractère exceptionnel, a-t-il poursuivi, est lié à l'attachement des deux Royaumes à leurs constantes immuables, malgré les différentes conjonctures», a fait savoir Habib El Malki lors de cette rencontre qui s'est tenue en présence de l'ambassadeur du Maroc en Jordanie, Mohamed Sitri.
Le président de la Chambre des représentants a fait part, à cette occasion, de sa satisfaction du niveau des relations bilatérales, qui sont le prolongement de la solidité des liens entre les deux Souverains, ce qui traduit, a-t-il dit, la cohérence des positions des deux pays sur plusieurs questions, notamment celles relatives aux valeurs de paix, ou à l'action arabe commune.
S'agissant de la situation dans le monde arabe, Habib El Malki a noté que le Maroc, sous la conduite de S.M le Roi Mohammed VI, n'a eu de cesse de plaider pour un traitement interarabe des questions régionales, dans le cadre d'une confiance réciproque, «seule voie pour bien défendre les différentes questions régionales, à leur tête la cause palestinienne».
Sur un autre registre, Habib El Malki a appelé à hisser le niveau des relations économiques et des échanges commerciaux entre les deux pays pour qu'ils soient au diapason des excellentes relations politiques entre Rabat et Amman, invitant dans ce sens à une réflexion pour le lancement d'une ligne maritime directe entre la ville jordanienne d'Aqaba et le port Tanger-Med, à l'image de la ligne aérienne qui sera inaugurée incessamment entre Casablanca et Amman.
De son côté, le ministre jordanien des Affaires étrangères a magnifié l'expérience parlementaire marocaine distinguée, dans le cadre de la transition démocratique, «un modèle à suivre» selon Mohamed Safadi, qui a ajouté que les relations entre les deux Royaumes dépassent le stade de l'amitié pour atteindre une véritable fraternité, qui se manifeste lors des différentes questions régionales et internationales.
«Le Souverain Abdallah II ne cesse de donner ses instructions pour une action commune aux côtés de nos frères marocains», a-t-il relevé, appelant à renforcer la coopération commerciale et économique entre les deux pays.
A signaler par ailleurs qu’une délégation parlementaire conduite par le président de la Chambre des représentants, Habib El Malki, a visité, lundi, l'hôpital médico-chirurgical de campagne marocain du camp Zaatari pour les réfugiés syriens en Jordanie.
Cette visite de la délégation parlementaire marocaine intervient en marge de sa participation aux travaux du 29ème Congrès de l'Union interparlementaire arabe (UIPA) dont les travaux ont été ouverts dimanche à Amman (Jordanie).
Lors de ce déplacement, organisé en présence de l'ambassadeur du Maroc en Jordanie, Mohamed Satri, les membres de la délégation marocaine ont effectué une tournée à travers les blocs de cet hôpital où des explications leur ont été fournies concernant les différentes prestations offertes par le staff médical, aux réfugiés syriens installés dans ce camp.
Les membres de la délégation ont loué, à cette occasion, l’initiative de S.M le Roi Mohammed VI d’installer cette structure médicale intégrée et multidisciplinaire en vue d’appuyer la Jordanie dans ses efforts d’abriter sur son sol des milliers de réfugiés syriens, et d’aider le peuple syrien à surmonter cette rude épreuve.
Habib El Malki a indiqué à cette occasion que l'initiative de S.M le Roi Mohammed VI de mettre en place cet hôpital médico-chirurgical de campagne traduit «la solidarité des Marocains avec leurs frères ainsi que le ferme engagement du Royaume à faire prévaloir les valeurs de solidarité arabe».
Dans une délégation à la MAP, le chef de la délégation marocaine a indiqué que l’hôpital de campagne Zaatari «constitue un exemple éloquent de la solidarité arabe à laquelle le Souverain accorde un intérêt particulier en vue de renforcer les valeurs de solidarité avec les peuples et les pays arabes frères qui traversent des conditions de vie difficiles». «S.M le Roi a toujours fait de la dimension humanitaire l'un des fondamentaux de la diplomatie marocaine», a ajouté M. El Malki.
A rappeler que l’hôpital de campagne marocain du camp Zaatari a pour mission de fournir un appui dans le domaine de la santé aux réfugiés syriens sur les frontières jordano-syriennes, avec une capacité d’accueil de 30 lits extensible pour atteindre 60 lits. Cette structure compte 124 cadres, dont 27 médecins opérant dans une vingtaine de spécialités.

Le président de la Chambre des représentants et le ministre jordanien des Affaires étrangères et des Expatriés.
Le président de la Chambre des représentants et le ministre jordanien des Affaires étrangères et des Expatriés.
Prochaine réunion à Rabat de l'Union parlementaire de l'OCI

Le Parlement marocain accueillira, du 11 au 14 mars, la 14ème session de la conférence de l’Union parlementaire des Etats membres de l'Organisation de la coopération islamique (OCI), organisée sous le Haut patronage de S.M le Roi Mohammed VI.
Cette session sera marquée par l’élection des membres du comité exécutif de l’Union et la présentation du rapport du secrétaire général ainsi que par l’adoption du rapport 21 du Comité général et l’examen des rapports et projets de résolutions présentés par les commissions spécialisées et les instances qui en dépendent.
La réunion sera sanctionnée par l’adoption du rapport final de la 14ème session et de la Déclaration de Rabat, indique un communiqué du Parlement.
Les commissions permanentes se pencheront sur le suivi de la mise en œuvre des décisions et recommandations déjà adoptées, ajoute la même source, soulignant que la 8ème conférence des femmes parlementaires musulmanes se tiendra parallèlement aux travaux de l'Union parlementaire.
On prévoit également la tenue de la deuxième réunion des secrétaires généraux des Parlements membres de l'Union parlementaire de l'OCI.
Sur le plan organisationnel, il sera procédé au dépôt des candidatures des membres du comité général de l'Union ainsi que des membres de son comité exécutif et ceux des commissions parlementaires spécialisées  pour l'année 2019.
Lancée en juin 1999, l’Union parlementaire des Etats de l'OCI compte aujourd'hui 54 Parlements membres. Elle œuvre notamment à promouvoir les préceptes sublimes de l'Islam et cherche à les diffuser tout en mettant en évidence les différentes caractéristiques et l'humanisme de la civilisation islamique.

Mercredi 6 Mars 2019

Lu 594 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif










Mots Croisés

Maroc Casablanca www.my-meteo.com