Le “ général de fer ” Zaloujny : Une nouvelle icône ukrainienne

 


Exposition collective d'artistes marocains et latino-américains au service de l’ environnement


Libé
Dimanche 22 Août 2021

Exposition collective d'artistes marocains et latino-américains au service de l’ environnement

Une trentaine d’artistes marocains et latino-américains ont «fraternisé», dans le cadre d’une exposition collective organisée par l’ambassade du Maroc au Chili, pour faire un plaidoyer en faveur d’un environnement durable.

L’exposition, qui a été inaugurée vendredi à la résidence du Maroc à Santiago, comporte 46 toiles d’artistes du Maroc, du Chili, du Mexique, de Cuba, de Costa Rica, du Brésil, du Pérou, du Nicaragua et du Panama.

Les toiles de différentes tailles, qui naviguent entre l’expressionnisme, la nature morte, le figuratif et l’impressionnisme, donnent à voir une planète souffrante qui ne cesse de lancer des «S.O.S.» à ses habitants avant qu’il ne soit trop tard.

L’ambassadeur du Maroc au Chili, Mme Nezha El Ghali, a fait savoir que cette exposition est née de la préoccupation pour le climat qui constitue un axe primordial de la politique environnementale du Maroc.

Mme El Ghali a ensuite énuméré les facteurs intrinsèques qui sous-tendent la tenue de cette exposition à l’initiative de la représentation diplomatique marocaine, en coordination avec le Centre culturel Mohammed VI pour le dialogue des civilisations au Chili, notamment les initiatives du Maroc contre le réchauffement climatique, la désertification, la pénurie d’eau, la lutte contre la sécheresse et les migrations pour cause de changement climatique.

Elle a mis l’accent sur les nombreux projets du Maroc pour développer les énergies renouvelables, notamment solaire et éolienne et, dans un avenir proche, l’hydrogène vert.

Pour sa part, Ennio Vivaldi, recteur de l’université du Chili, a rendu hommage aux artistes marocains et latino-américains qui, à travers leur sensibilité créative, ont cette capacité symbiotique à exprimer la réalité de notre planète et à interpeller «notre responsabilité de préserver la nature».

Il a tenu à saluer, par la même occasion, le «travail fantastique» déployé par le Maroc pour développer l’énergie solaire et l’hydrogène vert.

Pour sa part, Verónica Chahin Sarah, directrice de la culture au ministère chilien des Affaires étrangères, a mis l’accent sur la pertinence de cette façon particulière qu'ont les artistes pour secouer les consciences et interpeller les décideurs, quant à l’urgence d’agir pour sauver la planète, d’autant que le dernier rapport «dévastateur» des Nations unies replace le climat au centre des préoccupations.

Cette exposition collective organisée sous le thème «Fraternité avec l'Ecologie, sauvons la planète et ses peuples» se tient avec la participation de quatre artistes marocains : Aicha Arji, Afif Bennani, Najat El Baz et Hassan Jamil.

Les toiles seront exposées ultérieurement à la Chambre des députés de Valparaiso (Centre), à l’université du Chili et au Centre culturel Mohammed VI pour le dialogue des civilisations à Coquimbo (nord).



Lu 609 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Dans la même rubrique :
< >