Facebook
Rss
Twitter







Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Excédent commercial le plus bas en quatre ans pour le Brésil

La baisse s’explique par un ralentissement de la croissance économique et du commerce mondial


Mardi 7 Janvier 2020

Excédent commercial le plus bas en quatre ans pour le Brésil
La balance commerciale brésilienne a enregistré un excédent de 46,67 milliards de dollars en 2019, a indiqué, jeudi, le ministère de l'Économie, soit le taux le plus bas depuis quatre ans.
Si les exportations continuent de dépasser largement les importations, le résultat de l'année dernière a chuté de 19,6% par rapport à 2018, où les exportations avaient dépassé les importations de 58,03 milliards de dollars.
La baisse de l'excédent commercial s’explique par un ralentissement de la croissance économique et du commerce mondial. En outre, il a également subi les conséquences de la crise économique en Argentine, un important marché de consommation des produits brésiliens, ainsi que de la guerre commerciale entre les Etats-Unis et la Chine, rapporte la MAP.
Selon les chiffres officiels du ministère de l'Economie, il s'agit également de l’excédent commercial le plus bas en une année depuis 2015.
Le ministère de l'Economie a souligné, cependant, que l'"objectif central" du programme commercial brésilien est d'accroître le flux des échanges, c'est-à-dire à la fois les exportations et les importations, grâce à une plus grande intégration économique avec d’autre pays.
"Il n'y a pas un gros exportateur qui n'est pas un grand importateur. La balance commerciale n'est pas une mesure pertinente de la performance commerciale d'un pays, ni l'accumulation de revenus et de richesses", a estimé le Département, citant l’exemple des Etats-Unis, qui sont l'une des économies les plus prospères de la planète mais comptent un déficit commercial depuis des décennies.
Selon ces chiffres officiels, tant les exportations que les achats à l'étranger ont diminué l'an dernier, mais les ventes de produits brésiliens à l'étranger ont diminué davantage.
En 2019, les exportations ont totalisé 224,01 milliards de dollars, en baisse de 7,5% par rapport à l'année précédente, alors qu'elles s'élevaient à 239,26 milliards de dollars un an auparavant.
Parmi les principaux produits exportés l'année dernière figurent les graines de soja, le pétrole brut, les produits de fer, le maïs, les viandes, le café et le sucre.
Les importations ont totalisé 177,34 milliards de dollars l'an dernier, en baisse de 3,3% par rapport à 2018 (181,23 milliards de dollars).
Selon le secrétaire au Commerce extérieur du ministère de l'Economie, Lucas Ferraz, la crise argentine a réduit les exportations brésiliennes de 5,2 milliards de dollars américains l'année dernière, tandis que la peste porcine chinoise a réduit les ventes de soja aux Etats-Unis de 6,7 milliards de dollars ".
Selon le gouvernement, les principaux importateurs de produits brésiliens l'année dernière étaient la Chine, Hong Kong et Macao (65,389 milliards de dollars), les Etats-Unis (29,55 milliards de dollars), les Pays-Bas (10,1 milliards de dollars), l’Argentine (9,71 milliards de dollars) et le Japon (5,41 milliards de dollars).
Les marchés financiers prévoient pour cette année une nouvelle détérioration de la balance commerciale, selon une enquête menée par la banque centrale auprès de plus de 100 institutions financières la semaine dernière.
Les analystes bancaires prévoient un excédent de 39,40 milliards de dollars dans le commerce extérieur du pays d'ici 2020.
Pour sa part, la banque centrale prévoit un excédent commercial de 32 milliards de dollars cette année, avec des exportations de 225 milliards de dollars et des achats à l'étranger de 193 milliards de dollars.


Lu 1577 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.
br

Dans la même rubrique :
< >

Lundi 24 Janvier 2022 - 19:45 Fort recul des importations des céréales

Lundi 24 Janvier 2022 - 18:48 Le dirham quasi-stable face à l'euro

Dossiers du weekend | Actualité | Spécial élections | Les cancres de la campagne | Libé + Eté | Spécial Eté | Rétrospective 2010 | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif | RETROSPECTIVE 2020 | RETROSPECTIVE ECO 2020 | RETROSPECTIVE USFP 2020 | RETROSPECTIVE SPORT 2020 | RETROSPECTIVE CULTURE 2020 | RETROSPECTIVE SOCIETE 2020 | RETROSPECTIVE MONDE 2020





Flux RSS