Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Evaluation des capacités de lecture chez les enfants sourds via les nouvelles technologies




Une rencontre dédiée à l'évaluation des capacités de lecture chez les enfants sourds relevant des première et deuxième années du primaire, a été organisée récemment par le ministère de l'Education nationale et de la Formation professionnelle, pour permettre à cette catégorie d'enfants d’améliorer leurs compétences en matière de lecture à travers l’usage des nouvelles technologies.
Cette rencontre intervient dans le cadre de la mise en place de la vision stratégique 2015/2030, à travers la dynamisation des projets intégrés, notamment le troisième lié à la scolarisation des personnes en situation de handicap, outre le partenariat et la collaboration entre le ministère et l'Agence américaine pour le développement international, dans le cadre de "La lecture pour tous les enfants: grand défi du développement", indique mardi le ministère dans un communiqué.
L’amélioration du niveau de lecture chez cette catégorie par l’usage des nouvelles technologies est devenue possible grâce à une programmation comprenant 1508 termes accompagnés de plusieurs supports visuels (photos, vidéos, définitions en arabe et en langue des signes), qui ont été développés par "The Institute for development research and training" (IDRT), en partenariat avec le Centre de langues et de communication relevant de l’Ecole nationale supérieure des mines de Rabat (ENIM).
Le ministère a fait appel à un groupe spécialisé de la Fondation "School to school international" pour apporter une expertise technique visant à élaborer et expérimenter le dispositif pour l’enseignement de la lecture et l’évaluation des compétences de lecture lors des premières années de l’enseignement primaire, précise le communiqué.
Par ailleurs, plusieurs ateliers ont été organisés, auxquels ont pris part des professeurs, des parents et des représentants de 10 associations de personnes sourdes, qui ont été encadrés par des experts américains et marocains, lesquels ateliers ont été couronnés par la qualification de 20 professeurs des première et deuxième années en matière d’usage des nouvelles technologies pour l'enseignement des enfants atteints de surdité.
210 élèves ont bénéficié de la phase expérimentale de ce projet, sous la supervision notamment de linguistes, de professeurs, d’inspecteurs, et d’experts en la matière, ainsi que d’un groupe de personnes sourdes qui ont œuvré à l’adaptation des outils utilisés internationalement dans ce domaine aux spécificités de la catégorie ciblée et à la réalité marocaine, ajoute-t-on de même source.

Jeudi 19 Janvier 2017

Lu 827 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito











Mots Croisés