Libération



Facebook
Rss
Twitter






Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Entame sur les chapeaux de roues des grosses écuries de la Ligue 1




Les gros sont là, d'entrée de jeu: après Marseille et Monaco les jours précédents, le PSG et Lyon se sont aussi tranquillement imposés dimanche à l'issue d'une première journée de Ligue 1 spectaculaire (33 buts et aucun nul).
L'OM est le premier leader de la saison, grâce à sa différence de buts (4-0 contre Toulouse vendredi), devant le PSG (3-0 contre Caen), puis Monaco et Lille ex aequo (vainqueurs 3-1 respectivement à Nantes et contre Rennes).
Après avoir remporté le Trophée des champions le week-end précédent (4-0 contre Monaco), Thomas Tuchel a réussi sa première en L1, avec un succès 3-0 contre Caen, sans éclat ni suspense.
Mais le nouvel entraîneur allemand avait aligné une équipe mixte, mêlant joueurs confirmés et petits jeunes. Les trois champions du monde parisiens (Mbappé, Kimpembe et Areola) ont présenté la Coupe du monde au Parc des Princes mais n'étaient pas dans le groupe, tout comme Verratti et Cavani. Et Pastore, transféré à l'AS Rome, était présent à la pause pour un hommage.
Neymar, lui, était bien sur le terrain, presque six mois après sa dernière apparition en L1 pour cause de blessure. Et la superstar brésilienne, titularisée à un poste de "faux 9", a ouvert le score sur une passe de Nkunku profitant d'une mauvaise relance du gardien caennais (10e). Ou quand un Samba fait la joie d'un Brésilien...
"Ney" s'est fait remplacer à dix minutes du terme. Son remplaçant, le jeune Weah, a trouvé le poteau (84e) puis inscrit son tout premier but en L1 en venant contrer Samba, décidément mal inspiré (89e).
Rabiot a lui marqué le deuxième but, servi par Di Maria (35e), et Buffon, devenu le Parisien le plus âgé à jouer en L1 à 40 ans et demi, a fait quelques arrêts, notamment sur une tête de... Thiago Silva (44e), et vu un coup franc de Peeters échouer sur son poteau (52e).
Traoré, en logeant le ballon entre les jambes d'un défenseur et du gardien au bout d'une action en solo (24e), et Depay sur coup franc direct (75e) ont inscrit les deux buts contre Amiens (2-0). De bon augure pour l'attaque lyonnaise, où Mariano était également aligné, contrairement à Fekir, en phase de reprise et qui a présenté la Coupe du monde au public lyonnais avant le match.
"Je n'ai jamais aimé être autant sur le terrain même à Manchester United ou au PSV. Je suis le plus heureux en ce moment et pas seulement dans le football mais aussi dans ma vie privée", a savouré Depay, impliqué sur 18 buts lors de ses 10 derniers matches de L1 (11 buts, 7 passes décisives), selon le statisticien Opta.
La pelouse était dans un piteux état, et l'entraîneur Bruno Genesio l'a expliqué par "la chaleur, et l'enracinement n'a pu être suffisamment profond depuis la date à laquelle le terrain a été semé à la suite du +Monster Jam+ (un show de sports mécaniques). Il faudra se poser les bonnes questions par rapport à cela. C'est inquiétant pour les prochains matches et j'espère que le terrain sera dans un meilleur état".
Justement, l'OL aura encore deux matches à domicile en août après son déplacement à Reims vendredi prochain.
Après Rennes (battu 3-1 à Lille samedi), Bordeaux est l'autre équipe européenne à avoir mal débuté, battu 2-0 à domicile par Strasbourg. Les Girondins étaient pourtant en jambes après trois victoires en tours préliminaires d'Europa League.
Mais un fait de jeu en leur défaveur est intervenu dès la 13e minute, lorsqu'une mauvaise relance du gardien Costil poussait Pablo à commettre une faute en position de dernier défenseur, entraînant son exclusion. "On s'est tiré une balle dans le pied, c'est dommage", a regretté Costil.

Mardi 14 Août 2018

Lu 388 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Dans la même rubrique :
< >

Lundi 28 Septembre 2020 - 20:38 Jaime Pacheco nouvel entraîneur du Zamalek

Lundi 28 Septembre 2020 - 20:36 Le Raja et la RSB assurent l’ essentiel

Dimanche 27 Septembre 2020 - 18:00 La FRMF arrête le programme des dernières journées