Libération



Facebook
Rss
Twitter






Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Dortmund peut-il faire chuter le Bayern ?




Dortmund peut-il empêcher Munich d'aller chercher un septième titre consécutif? C'est LA question qui passionne la Bundesliga à l'issue des matches aller, que le Borussia termine en tête avec six points d'avance sur le géant bavarois.
Le bras de fer, arbitré jusqu'à maintenant par Mönchengladbach (troisième à neuf points), reprendra dès le 18 janvier après la trêve hivernale.
"Nous n'avons mangé que la moitié du gâteau". Marco Reus, le capitaine du Borussia, ne cache plus ses envies de titre.
Après un exercice 2017-2018 raté, les dirigeants du Borussia ont tout remis à plat cet été: un nouvel entraîneur de renom, le Suisse Lucien Favre, et un grand chambardement du vestiaire.
De cet effectif remanié a émergé un carré d'as: Reus l'ancien, dont la carrière a été hachée par les blessures, tient enfin à 29 ans son rôle de joueur emblématique du club, dont il incarne les valeurs et l'état d'esprit.
Les trois autres sont de nouvelles recrues: l'Espagnol de 25 ans Paco Alcacer, qui gâchait son talent sur le banc de Barcelone, est en tête du classement des buteurs (12 buts). Le Belge Axel Witsel, qui s'était égaré en Chine, est devenu en quatre mois le patron du milieu de terrain. Et la pépite anglaise Jadon Sancho, à 18 ans, éblouit la Bundesliga par ses dribbles, son audace et sa vision du jeu.
Après les six titres consécutifs du Bayern, les experts restent cependant prudents sur les chances de Dortmund: "L'équipe est encore en phase de développement", note Matthias Sammer, ancienne vedette du club de la Ruhr et conseiller de la direction.
L'automne a été chaud au Bayern Munich, autrefois surnommé le "FC Hollywood" à cause des caprices de ses stars. Après un bon début, l'équipe s'est étiolée, a perdu 3-0 à domicile contre Mönchengladbach et enchaîné trois matches nuls contre des "petits" du championnat.
Le nouveau coach Niko Kovac, contesté par certains joueurs, s'est retrouvé sur un siège éjectable, et le spectre de la crise a plané pendant des jours. Mais les dirigeants ont assis tout le monde autour d'une table fin novembre et de la confrontation a jailli la lumière. "Niko et l'équipe font un de nouveau", assure le patron du club Karl-Heinz Rummenigge.
Le Bayern a terminé l'année en mode rouleau-compresseur, avec cinq victoires consécutives.
Les dirigeants assurent qu'ils vont scruter de près le marché hivernal des transferts. "Si une occasion se présente de renforcer l'équipe, nous la saisirons", dit le directeur sportif Hasan Salihamidzic.
La presse espagnole affirme déjà que le défenseur champion du monde de 22 ans Lucas Hernandez est sur la liste de Noël du Bayern.
Le Bayern sera-t-il de nouveau champion? "A Munich, nous en sommes tous certains", répond Kovac.
"L'autre" Borussia fait figure d'invité surprise en haut du classement. "Etre là où nous sommes avec 33 points, c'est évidemment sensationnel", s'enthousiasme l'entraîneur Dieter Hecking, qui avoue qu'il ne s'attendait pas à un tel début de saison: "Nous avons fait une formidable première moitié de saison et nous pouvons être fiers de nos 17 matches".
C'est à domicile que "les Poulains" ont bâti leur succès, avec 24 points marqués, soit huit victoires en huit matches (23 buts marqués, trois encaissés), record absolu du club. Le bilan en déplacement est moins flatteur.
Les atouts de M'Gladbach? Ses deux buteurs français Alassane Pléa et belge Thorgan Hazard, neuf buts chacun! Et une défense qui fait l'admiration des autres entraîneurs: "Ils défendent plus que compact, ils sont très, très bien organisés", dit ainsi Lucien Favre, qui connaît bien le club pour en avoir été le coach de 2011 à 2015.

Mercredi 26 Décembre 2018

Lu 421 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Dans la même rubrique :
< >

Mardi 29 Septembre 2020 - 20:32 Nayef Aguerd, adaptation express

Lundi 28 Septembre 2020 - 20:38 Jaime Pacheco nouvel entraîneur du Zamalek