Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Dopage: Un seul athlète russe a rendu sa médaille au CIO




Un seul athlète russe a jusqu'à présent rendu sa médaille olympique au Comité international olympique (CIO) après s'en être vu privé pour dopage, a déclaré lundi à l'AFP un haut responsable du sport russe. Le sprinteur Anton Kokorin, qui avait remporté le bronze dans le relais 4X400 mètres aux JO-2008 de Pékin, est le seul athlète russe à avoir rendu sa médaille olympique, a déclaré à l'AFP Elena Ikonnikova, coordinatrice de la lutte antidopage à la Fédération russe d'athlétisme (RusAf).
Treize médaillés russes des JO-2008 et huit des JO-2012, en majorité des athlètes et des haltérophiles, auraient été contrôlés positifs lors de la réanalyse grâce à de nouvelles méthodes scientifiques de 1.243 échantillons prélevés lors de ces deux Jeux olympiques.
Selon les règles du CIO, tout athlète à qui sa médaille olympique a été retirée doit la rendre, Elena Ikonnikova ayant confirmé que la RusAf a reçu la liste des athlètes concernés et les avait prévenus.
"Nous avons distribué la liste et le CIO demande le retour des médailles olympiques de tous les athlètes concernés", a-t-elle déclaré.
Le chef du Comité russe olympique (COR), Alexandre Joukov, avait indiqué récemment que la Russie "continue son travail" pour rendre les médailles.
"Bien que quelques athlètes aient accepté de rendre leur médaille, nous continuons à travailler là-dessus. Nous les contactons via leur fédération sportive", a-t-il déclaré à l'agence de presse russe TASS.
La directrice juridique de COR, Alexandre Brilliantinova, a toutefois expliqué à TASS que "le COR n'a pas de procédure définie pour les médailles rendues, ce qui est un problème sérieux".
Plusieurs des athlètes russes contrôlés positifs, aujourd'hui retraités, ont déjà prévenu qu'ils refuseraient de rendre leur médaille, provoquant un conflit entre le COR et le CIO.

Mercredi 15 Février 2017

Lu 442 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










Mots Croisés