Libération



Facebook
Rss
Twitter






Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Divers




Divers
Baisse des débarquements de la pêche 
côtière et artisanale à fin janvier
Les débarquements des produits de la pêche côtière et artisanale ont atteint 79.719 tonnes à fin janvier, en baisse de 7% par rapport à janvier 2017, selon l'Office national des pêches (ONP).
La valeur marchande des produits de la pêche côtière et artisanale débarqués à fin janvier 2018, est estimée à plus de 699,1 millions de dirhams (MDH), en recul de 9% par rapport à la valeur du volume débarqué en janvier 2017 (768 MDH), précise l'ONP dans une note relative aux statistiques sur la pêche côtière et artisanale au Maroc pour le mois de janvier 2018.
Par produit, le note fait ressortir que les débarquements des algues ont enregistré une nette hausse de 211% à 1.070 t, d'une valeur marchande d'environ 4,19 MDH, alors que les coquillages (7 t), les céphalopodes (5.205 t), les crustacés (286 t), les poissons blancs (6.580 t) et pélagiques (66.571 t) ont accusé des baisses respectives de 97%, 40%, 24%, 5% et 4% en termes de poids. 
Par ailleurs, 1.613 t des produits de la pêche côtière et artisanale ont été débarquées dans les entrées portuaires méditerranéennes en baisse de 39% par rapport à janvier 2017, tandis que les volumes débarqués dans les ports situés sur l'Atlantique ont reculé de 6% pour s’établir à 78.106 t, relève la même source.

La BCP annonce une hausse de son RNPG 
 La Banque Centrale Populaire (BCP) a réalisé en 2017 un résultat net part du groupe (RNPG) de 2,8 milliards de dirhams, en hausse de 7,5% par rapport à l'année précédente, ressort-il de ses résultats annuels publiés mercredi.
Au terme de l'année 2017, le Groupe BCP affiche une progression de ses principaux indicateurs financiers, tout en confirmant l'amélioration de sa profitabilité. Ainsi, son résultat net consolidé s’est amélioré de 12,3% à 3,4 milliards de dirhams.
Porté par le dynamisme économique du groupe, le produit net bancaire consolidé a cru de 4,5% grâce notamment à la croissance des activités des filiales spécialisées et internationales.
Le Groupe BPC réaffirme également son rôle moteur dans la collecte de l’épargne nationale en maintenant sa position de leader avec 26,3% de part de marché sur les dépôts, au terme d’une collecte additionnelle de plus de 12 milliards de dirhams auprès des particuliers résidents et Marocains du monde.
De même, les filiales de la Banque au Maroc ont poursuivi leur développement en affichant une augmentation de 7,3% de leur produit net bancaire. Celles à l’international ont confirmé une trajectoire de développement soutenue, enregistrant une nette accélération de l’ensemble des agrégats financiers, notamment une nette accélération du produit net bancaire qui a atteint près de 18%.
En 2017, le Groupe a confirmé la réduction de son coût du risque qui a baissé de près de 7% à 3,1 milliards. De même, il a réaffirmé sa politique prudente de provisionnement et renforcé sa provision pour risques généraux à 3,5 milliards de dirhams. 


Libé
Lundi 26 Février 2018

Lu 540 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.