Libération



Facebook
Rss
Twitter






Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Divers Economie




Tanger Med enregistre la plus grande hausse en matière d'indice de connectivité durant ses 10 premières années

Le port Tanger Med a enregistré la plus grande hausse au monde, en valeur absolue, en matière d'indice de connectivité, et ce durant sa première décennie d'activité à compter de 2007, a souligné la Conférence des Nations unies sur le commerce et le développement (CNUCED) dans une étude publiée récemment.
L'extension du complexe portuaire Tanger Med, grâce à un investissement de 3,5 milliards d'euros, a permis de tripler la capacité totale de traitement de ses terminaux à conteneurs, atteignant ainsi 9 millions d'équivalent vingt pieds (EVP), contre trois millions auparavant, a précisé la CNUCED dans son étude sur les transports maritimes au titre de l'année 2019.
Par ailleurs, l'organe onusien a révélé que le port Tanger Med et le port Said en Egypte sont les ports africains leaders dans la région de la Méditerranée, notant que les deux ports offrent de vastes services en matière de transbordement, bénéficiant de leurs positions géographiques et d'investissements privés provenant d'opérateurs portuaires mondiaux.
Il est à noter que le complexe portuaire Tanger Med s'étend sur 1.000 hectares et comprend notamment le port Tanger Med I, d'une capacité de trois millions d'EVP/an, le port passagers et roulier, et le port Tanger-Med II d'une capacité de six millions d'EVP/an.
Publiée annuellement par la CNUCED, l'étude sur les transports maritimes fournit une analyse des changements structurels et cycliques qui affectent le commerce maritime, les ports et le transport maritime, ainsi qu'un ensemble de données statistiques.

L'IRENA compte sur le Maroc pour mettre en œuvre ses projets régionaux relatifs aux énergies renouvelables

L'Agence internationale pour les énergies renouvelables (IRENA) compte sur le Maroc pour mettre en œuvre ses initiatives et projets régionaux relatifs aux énergies renouvelables, a indiqué mardi à Abu Dhabi son DG Francesco La Camera.
S’exprimant lors d’une entrevue avec Mustapha Bakkoury, président du directoire de l'Agence marocaine de l'énergie solaire (Masen), M. La Camera a mis l’accent sur le rôle pionnier du Maroc dans le domaine des énergies renouvelables, faisant part de l’appui d’IRENA à l’alliance pour l’accès à l’énergie durable qui est une initiative lancée par le Royaume et l’Ethiopie pour l’utilisation massive des énergies renouvelables.
Lors de ces entretiens en présence de Mohamed Ait Ouali, ambassadeur du Maroc à Abu Dhabi, les deux parties ont examiné les moyens de renforcer la coopération entre l'IRENA et Masen.
Créée en 2010, l’agence Masen est l’acteur central de l'évaluation de la stratégie du Maroc en matière d'énergie renouvelable. Elle est le sponsor officiel et responsable de la mise en œuvre de la Vision nationale pour l'énergie renouvelable, qui a pour objectif de couvrir les besoins nationaux en électricité d'ici 2030 grâce à un mix énergétique composé à 52% de sources d'énergie renouvelables.
L’IRENA, fondée en 2009, est une organisation intergouvernementale basée à Abou Dhabi et qui assiste les pays dans la transition vers l'énergie durable.

 

Vendredi 8 Novembre 2019

Lu 176 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Dans la même rubrique :
< >

Dimanche 27 Septembre 2020 - 18:00 L'événementiel en quête de perspectives meilleures