Libération



Facebook
Rss
Twitter






Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Coup d'envoi à Tanger du Festival international des arts de la scène




Le coup d'envoi de la 15ème édition du Festival international des arts de la scène a été donné, vendredi à Tanger, en présence d'une pléiade d'artistes et de chercheurs universitaires marocains et internationaux.
Organisée à l'initiative du Centre international des arts du spectacle en partenariat avec la Faculté des lettres et sciences humaines de Tétouan et le Centre international de recherche dans les cultures et le spectacle (Allemagne), sous le thème "Le théâtre et la performance artistique: zones de contact et de friction", cette édition se veut l'occasion de mettre en avant les profonds changements qu'a connus le théâtre durant les dernières décennies, notamment grâce à son interaction avec d'autres arts de la scène.
S'exprimant à cette occasion, le coordinateur du groupe de recherche de théâtre et des arts de la scène à la Faculté des lettres et sciences humaines de Tétouan, Younes Riyani, a mis en avant le rôle des arts de la scène dans les présentations dramatiques, notant que cet événement constitue l'occasion pour examiner les questions de cet art qui est devenu interdisciplinaire.
Le festival propose des conférences et débats entièrement tournés vers les questions de l'art de la scène et le phénomène du spectacle contribuant dans la promotion du rayonnement du domaine théâtral, a-t-il relevé.
De son côté, le doyen de la Faculté des lettres et sciences humaines relevant de l'Université Abdelmalek Essaâdi de Tétouan, Mustapha El Ghachi, a indiqué que cette manifestation contribue également à la promotion des valeurs de coexistence, de dialogue et d’acceptation de l’autre dans sa différence à travers la valorisation de la diversité et la richesse des productions théâtrales, en tant que principales composantes de la culture et des civilisations.
Le choix de la ville de Tanger pour abriter cette rencontre est dicté par la position de la ville en tant qu’espace de tolérance, de coexistence civilisationnelle, culturelle et religieuse et de liberté, a-t-il mis en exergue, notant que le festival vise à enrichir la culture marocaine, développer l’expérience théâtrale nationale et à rapprocher le public intéressé par le théâtre des nouvelles réalisations, outre l’échange d’expériences entre les dramaturges et académiciens marocains, arabes et étrangers.

Libé
Lundi 25 Novembre 2019

Lu 1005 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.