Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Consolider l'autonomie financière des collectivités territoriales

Nécessité d'une évaluation périodique du système fiscal


Libé
Jeudi 7 Avril 2022

Le trésorier général du Royaume, Noureddine Bensouda, a souligné, récemment à Rabat, l'importance d'une évaluation périodique du système fiscal local en vue de consolider l'autonomie financière des collectivités territoriales. "Pour pouvoir réussir dans cette voie et consolider l'autonomie financière des collectivités territoriales, il est nécessaire de procéder périodiquement à l'évaluation du système fiscal local et d'assurer un reporting régulier auxdites collectivités pour leur permettre de mieux piloter leur fiscalité", a-t-il dit lors d'un panel tenu dans le cadre d'un colloque webinaire initié par la Trésorerie générale du Royaume (TGR) sous le thème "Autonomie fiscale locale et développement territorial: diagnostic et état des lieux".

Ce panel a été aussi l'occasion pour M. Bensouda de rappeler que les collectivités territoriales disposent d'une autonomie relative de décision, et d'un pouvoir propre leur permettant de fixer les taux de certaines taxes dans la limite d'une fourchette établie par la loi, rapporte la MAP. Et de poursuivre: "A titre d'illustration, le recensement de la matière imposable de la taxe d'habitation et de la taxe professionnelle mériterait d'être régulièrement effectué avec l'appui des autorités locales en vue d'élargir l'assiette et d'augmenter le rendement. Or, dans les faits, il semble qu'il existe une certaine réticence à le réaliser, sous peine que les élus déplaisent à leur électorat".

En ce qui concerne la fixation des taux de certaines taxes, prérogative relevant de la compétence des collectivités territoriales, les élus recourent le plus souvent à l'application des taux marginaux des taxes, a fait remarquer le trésorier général du Royaume, ajoutant que dans ce cas précisément, la question se pose si la variabilité des taux a encore un sens ou si le Parlement ne doit pas fixer les taux une fois pour toutes.

"En somme, s'il est légitime de reconnaître une relative autonomie fiscale des collectivités territoriales, certaines recommandations vont dans le sens de confier la gestion de la fiscalité locale à une administration neutre et loin de toute interférence politique", a noté M. Bensouda, estimant que "la voie d'une administration professionnelle pour gérer la fiscalité locale semble être la plus adaptée à notre environnement économique et social".

Il a, parallèlement, indiqué que la loi n°07-20 de 2020 qui a modifié la loi n° 47-06 de 2007 sur la fiscalité des collectivités territoriales, a confié l’assiette et le recouvrement de la taxe d’habitation et de la taxe de services communaux à la TGR, tandis que l’assiette et le recouvrement de la taxe professionnelle ont été confiés à la Direction générale des impôts. Il s'agit là de l'entame d’un processus de gestion fiscale neutre qui gagnerait à être renforcé et qui permettrait, sans aucun doute, plus d’efficacité et de rendement, a détaillé M. Bensouda, indiquant que la mise en œuvre de cette nouvelle approche de gestion de la fiscalité locale a été lancée, en 2021, par une expérience pilote au niveau de la ville de Mohammedia et qui sera bientôt généralisée à l’ensemble du territoire national.

Dans le même sillage, et pour permettre une gestion efficiente de la fiscalité gérée par les collectivités territoriales, le périmètre du système de gestion intégrée de la recette (GIR) de la TGR a été étendu pour prendre en charge les fonctionnalités d’assiette et de liquidation dévolues aux ordonnateurs et celles d’encaissement assurées par les régisseurs.

Organisé en collaboration avec l'Association pour la Fondation internationale de finances publiques (FONDAFIP) et la Revue française de finances publiques (RFFP), ce colloque-webinaire s'est articulé autour de trois panels portant sur l'autonomie fiscale et le développement territorial, outre la gouvernance et la gestion de la fiscalité locale. A travers ces événements scientifiques, la TGR ambitionne d'incarner la volonté de partage et d'échange qui contribuent à faire mûrir la réflexion et enrichir le débat sur nombre de sujets cruciaux ayant trait aux finances publiques.


Lu 1271 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Dossiers du weekend | Actualité | Spécial élections | Les cancres de la campagne | Libé + Eté | Spécial Eté | Rétrospective 2010 | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif | RETROSPECTIVE 2020 | RETROSPECTIVE ECO 2020 | RETROSPECTIVE USFP 2020 | RETROSPECTIVE SPORT 2020 | RETROSPECTIVE CULTURE 2020 | RETROSPECTIVE SOCIETE 2020 | RETROSPECTIVE MONDE 2020





Flux RSS