Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Chanter en voiture permet de rester en bonne santé




Chanter en voiture permet de rester en bonne santé
Se retrouver coincé dans les embouteillages un lundi soir n’a rien d’une partie de plaisir… A moins que la radio ne diffuse nos chansons favorites et que l’on puisse donner le concert de notre vie. Pas de mensonge, tout le monde l’a déjà fait au moins une fois dans sa vie. Et c’est scientifiquement prouvé ! Selon une étude réalisée en 2014, 54% des citoyens du monde entier réalisent des solos lorsqu’ils conduisent. Mais il n’y a aucune honte à avoir, au contraire : plusieurs recherches scientifiques ont prouvé que les sessions de karaoké en voiture permettent de rester en bonne santé.
Chanter en voiture stimulerait d’abord l’esprit et éviterait le stress des embouteillages, appelé “rage de la voiture” par les experts. Et pour cause, l’activité libèrerait de la dopamine, un neurotransmetteur qui permet d’éviter les émotions négatives. Ainsi, les conducteurs réussiraient à oublier leur environnement grâce au simple rythme de la musique. Et pour multiplier ces bienfaits, les scientifiques conseillent de chanter fort et, si possible, en groupe. Effectivement, d’après une étude de l’Université de Göteborg, pousser la chansonnette à plusieurs en multiplierait les bénéfices, améliorerait les fonctions cognitives et les relations sociales.
A en croire une équipe de chercheurs du Connecticut, la musique libèrerait aussi de l’oxytocine, l’hormone de l’amour et de la confiance que notre cerveau produit au contact physique d’une personne aimée ou au début d’une relation amoureuse. Elle fait également diminuer les sentiments de dépression et de solitude. Chanter en voiture éviterait donc les baisses de moral et nous procurerait le même plaisir que passer du temps avec notre partenaire. Plus étonnant encore : c’est l’un des exercices de respiration les plus efficaces. Selon Loretta G. Breuning, une scientifique américaine spécialisée dans les mécanismes du bonheur, l’activité libèrerait le diaphragme des tensions diverses plus rapidement qu’une bouffée d’oxygène. Et chanter serait la meilleure manière d’apprendre à respirer, sans même s’en rendre compte. Vous savez désormais ce qu’il vous reste à faire.

Mercredi 15 Janvier 2020

Lu 960 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif













Mots Croisés

Maroc Casablanca www.my-meteo.com