Libération



Facebook
Rss
Twitter






Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Casablanca passe dans le giron des villes disposant d’une marque territoriale

La métropole a choisi de développer son attractivité par le marketing territorial




Le projet est inédit et ambitieux. Pour la première fois de son histoire, la ville de Casablanca se dote d’une marque territoriale qui se veut « forte et fédératrice ». C’est une première dans la région et sans doute aussi en Afrique.
Présentée lundi 24 devant un parterre de journalistes, la nouvelle marque territoriale, dénommée « WeCasablanca », a pour objectif de mobiliser l’ensemble des acteurs du territoire autour d’une vision, d’un projet et d’une ambition commune pour la métropole, a indiqué la société en charge de ce projet, Casablanca Events et animation.
Fruit d’un long processus de réflexion, d’études de terrain de benchmarks à l’international, la nouvelle marque territoriale est la pierre angulaire du programme de marketing et de promotion territoire de Casablanca signé devant Sa Majesté le Roi Mohammed VI en septembre 2014, a rappelé son directeur général, Mohamed Jouahri.
A ce propos, signalons que ce concept accompagne l’ambitieux plan de développement de la métropole à l’horizon 2020.
« La ville de Casablanca veut se doter d’une stratégie de marketing territoriale complète, intégrée et ambitieuse. Pour cela, elle a mené une approche participative pour intégrer tous les acteurs et, en fin de compte, être la première ville au niveau de l’Afrique qui a cette marque dans le cadre du concept de city Branding », a déclaré Abdelaziz Omari, président du Conseil de la ville de Casablanca.
Selon les responsables du projet, la conception de la nouvelle marque territoriale de Casablanca a suivi un processus scientifique rigoureux effectué auprès de 300 personnes. Réalisé sur 15 mois, ce travail a permis d’établir le diagnostic d’attractivité de la métropole avant de penser et de concevoir la stratégie de la marque et le plan d’action opérationnel qui l’accompagne,  ont-ils assuré.
Avant de définir et de créer ladite marque, un état des lieux de l’attractivité de Casablanca a ainsi été fait sur la base de focus groups, d’entretiens stratégiques avec de grands opérateurs de la ville, d’études documentaires poussées et d’enquêtes scientifiques auprès de la population casablancaise, a expliqué Casablanca Events et animation.
Un travail salué par Moncef Belkhyat vice-président du Conseil de la Région  Casablanca- Settat. « C’est un jour historique pour Casablanca et notre région dans le sens où Casablanca rentre aujourd’hui dans le giron très fermé des métropoles ayant une marque territoriale et pouvant lancer des stratégies de marketing territoriale », s’est-il réjoui, avant de souligner les atouts considérables de la cité blanche et de la région de Casablanca-Settat.
Mais pour faire réussir ce projet, ce dernier a estimé qu’il y a des choses sur lesquelles il va falloir travailler : le transport, la propreté, l’hygiène, l’environnement et la pollution. « Cette stratégie de marque  va nous obliger, pour améliorer l’image de la marque, à travailler sur ces éléments qui aujourd’hui ont besoin d’amélioration », a-t-il estimé
A noter qu’un portail à vocation promotionnelle a été mis en ligne pour les besoins de la cause et que pour accompagner la révélation de la marque, un riche programme a été concocté. Il comprend des spectacles sons et vidéo,  des rencontres, des concerts, une exposition, une soirée musicale, un spectacle de feux d’artifice.
Notons que le coup d’envoi de cette vaste campagne devait être donné mardi soir sur trois sites connus des Casaouis : Les Habous, Jamaa Al Atiq (Aïn Chock) et la Place des Nations unies. La fête va se poursuivre ce soir à Arsat Zektouni puis vendredi à la Fabrique culturelle des Anciens abattoirs. Un concert 100% casablancais est annoncé à El Hank (Espace Toro, samedi), outre le spectacle de feux d’artifice au Phare de Casablanca. La clôture interviendra dimanche 30 avec au programme le Marathon international de Casablanca.

Alain Bouithy
Mercredi 26 Octobre 2016

Lu 1188 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.