Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Bouchaib Laghzani, gagnant du concours d’animaux Catégorie bovin

On utilise des vaccins à base de graines importées à haute valeur ajoutée et de grande qualité”




Caractérisé par une multitude d’espèces, aussi fascinantes
qu’insolites, le pôle élevage du SIAM a la cote, à l’instar de sa
 position sur l’échiquier de l’agriculture marocaine, où il tient le premier rang en termes de chiffre d’affaires. Passage obligé pour le public comme pour les professionnels, le pôle élevage brille par  son attraction ultime: le concours d’animaux.
Une compétition que Bouchaib Laghzani, technicien
spécialisé en élevage dans la région de Taroudant,
a remportée dans la catégorie bovin. Ce quadra nous
éclaire sur le chemin qu’il a parcouru jusqu’à son succès
dans lequel le moindre détail peut faire toute la différence.

Libé: Quels sont les critères qui départagent les concurrents?
Bouchaib Laghzani : Pour évaluer les spécimens, les juges internationaux se basent sur plusieurs aspects. La morphologie de l’animal, sa tenue, ainsi que le calibrage de toutes les parties de son corps, notamment son ventre pour avoir une idée sur la quantité de nourriture que la vache peut stocker.

Il y a combien de races en lice ?
Il y en a deux. D’une part, la Holstein. Elle est connue pour sa forte résistance et sa grande faculté d’adaptation au climat du Maroc, ainsi que son énorme capacité de production laitière. Et d’autre part, une race mixte, appelée la Montbéliard, destinée aussi bien à la production de lait qu’à celle de la viande. Elle aussi est pourvue d’une belle faculté d’adaptation au climat marocain.

Concourent-elles en parallèle ?
Oui et non. Dans un premier temps, on juge les races séparément. La Montbéliard passe le concours en premier puis c’est au tour de la Holstein. Les vaches gagnantes dans les deux catégories sont ensuite mélangées et participent au deuxième tour de la compétition. Les juges commencent par choisir les trois meilleures, avant qu’ils ne désignent la championne.

Comment êtes-vous arrivé à concourir au SIAM ?
Il y a une présélection qui s’effectue en amont dans les fermes. Les services régionaux de mise en valeur agricole demandent aux éleveurs de chaque région de leur sélectionner cinq de leurs meilleurs bovins selon des critères prédéfinis.  

Qu’est-ce qui a permis à votre vache de décrocher le premier prix ?
D’abord, notre championne de race Holstein est très jeune, elle est née à la mi-juin 2015 et en plus d’une mère qui peut produire jusqu’à 12.422 litres annuellement, soit près de 40,5 litres par jour. Une quantité remarquable qui ferait envier plusieurs éleveurs de par le monde.  Et Dieu merci, nous avons cette race dans notre région, à Taroudant. Nous récoltons le fruit du travail que nous avons mené depuis des années.

À savoir ?
Quand on élève une vache Holstein, en réalité, cela représente un travail de modification génétique de longue haleine, qui passe par une amélioration continue d’année en année pour avoir un produit d’une excellente qualité.

Quelles sont les différentes étapes de ce processus ?
La base du travail est évidemment faite par des laboratoires étrangers. De notre côté, on assure la continuité avec l’aide d’organisations professionnelles comme la coopérative de l’amélioration génétique des bovins laitiers dans le Souss-Massa. Concrètement, on utilise des vaccins à base de graines importées, à haute valeur ajoutée et de grande qualité. Par exemple cette année, nous avons amélioré l’aspect production de lait, et l’année prochaine nous comptons passer à celui de la morphologie.

Donc, si l’on vous suit, votre animal peut-il être encore amélioré ?
Evidemment. Mais j’estime qu’elle est la meilleure, sans aucune hésitation. Pour preuve, ce succès bien mérité.    

Propos recueillis par Chaabi Chady
Samedi 28 Avril 2018

Lu 1068 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










Mots Croisés