Facebook
Rss
Twitter







Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

“Attentes ” de Sami Ftouh ou le cri d'espoir face à la pandémie


“Attentes ” de Sami Ftouh ou le cri d'espoir face à la pandémie

La galerie de l'Institut français de Kénitra a accueilli, jeudi, le vernissage de l'exposition "Attentes" de l'artiste peintre Sami Ftouh, qui s'est inspiré de la pandémie pour laisser libre cours à son imagination et sa créativité. Les tableaux de cette exposition, qui se tient du 5 au 23 octobre, offrent aux visiteurs une perception du vécu quotidien ayant frôlé les incertitudes à l'ère de la pandémie. D'où, les regards sur la vie changent face aux expériences singulières de chacun.

Un total de 26 œuvres, chacune avec une légende spécifique, constituent des fenêtres donnant sur un questionnement profond autour de l'état humain et les incertitudes qui se sont installées dans ces attentes intermittentes et interminables durant les multiples confinements. Retranscrite par le biais de l’huile sur toile, cette inspiration profonde de la pandémie a permis à Sami Ftouh d'exhumer, dans l’intimité de son atelier, les sentiments et les sensations qu’il a vécus durant toute la période de la pandémie. "Attentes" fait allusion au contexte de la pandémie et ses effets psychologiques lourds chez l'humain, notamment la notion du temps qui aurait été perdue dans l'imaginaire des gens", a confié l'artiste à la MAP.

"Attendre mais avec espoir. L'horloge a entraîné, pendant le confinement, des effets psychologiques lourds quant à la nonchalance vis-à-vis du temps, d'où +Attentes+ essaie de toucher les profondeurs de l'état d’âme des confinés", a-t-il expliqué, notant que "cette pandémie nous a emmenés dans des canaux obscurs, où on attendait la lumière au bout du tunnel, dans une dimension d'espoir". S'attardant sur l'agoraphobie résultante de la pandémie, l'artiste a relevé que sa philosophie consiste à transformer la phobie de l’extérieur pour lui donner une ampleur plus penchée vers le beau, le calme et l’espoir.

Approché sur son courant préféré, il a indiqué qu'il est en train de se libérer de son primo parcours en tant que "peintre figuratif", vers "l’art abstrait". Ce dernier permet d'avoir une fluidité des sens à partir des idées indirectes, à même d'avoir une opportunité de "briser les frontières" pour s'exprimer autrement. Natif de Kénitra et originaire de Tétouan, Sami Ftouh compte à son actif de nombreuses expositions individuelles et collectives, notamment "Le Maroc à quatre mains" en compagnie de Catherine Laroui Kersuzane (2008. Kénitra), "La Nuit des galeries" à Rabat (2008) et "Peintres de Kénitra" organisée à Séville en 2011.

Cet artiste autodidacte qui a commencé son aventure avec l’art plastique il y a une vingtaine d’années, fait de la toile un outil de compréhension du monde en approfondissant sa recherche sur ce qu’il appelle "le symbole pictural", autrement dit la finalité et la signification de l’œuvre plastique.

 


Libé
Vendredi 8 Octobre 2021

Lu 470 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.
br

Dans la même rubrique :
< >

Dimanche 24 Octobre 2021 - 18:05 Le FITUC est de retour

Dossiers du weekend | Actualité | Spécial élections | Les cancres de la campagne | Libé + Eté | Spécial Eté | Rétrospective 2010 | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif | RETROSPECTIVE 2020 | RETROSPECTIVE ECO 2020 | RETROSPECTIVE USFP 2020 | RETROSPECTIVE SPORT 2020 | RETROSPECTIVE CULTURE 2020 | RETROSPECTIVE SOCIETE 2020 | RETROSPECTIVE MONDE 2020








Flux RSS