Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Alba Molina: Plus qu'une musique, le flamenco est un mode de vie




Alba Molina: Plus qu'une musique, le flamenco est un mode de vie
Le flamenco ne constitue pas seulement un genre musical unique mêlant chant et danse, mais un mode de vie, a souligné, mardi à Rabat, la chanteuse espagnole Alba Molina. "Le flamenco, ce genre musical attirant grâce à ses rythmes et ses sonorités libres, est un moyen exemplaire pour exprimer librement nos sentiments et nos pensées, nos rêves et nos passions", a indiqué Alba Molina dans un entretien à la MAP, en marge de sa participation à la 18ème édition du Festival Mawazine-Rythmes du monde (21-29 juin à Rabat et Salé).
Grâce à ses caractéristiques et ses spécificités, le flamenco a conquis les cœurs de millions de fans partout dans le monde, a relevé la fille du célèbre duo espagnol Lole Montoya et Manuel Molina (connus sous les noms de Lole et Manuel), assurant que ce genre musical, apparu au début pour refléter les souffrances de la classe pauvre et des défavorisés, est devenu actuellement un art aux multiples facettes. Ses signes d'identité sont le chant, la danse et la musique, un mélange inspiré des rythmes arabes, de l'Espagne et de la manière dont les gitans vivent la musique, a-t-elle expliqué, faisant noter que le flamenco contribue à la promotion de l'image de l'Espagne à l'extérieur. Dans ce cadre, elle a affirmé que sa participation au Festival Mawazine est une occasion propice pour faire connaître davantage ce genre musical enraciné dans la culture et l'histoire arabes.
Le flamenco garde toujours son empreinte occidentale dans l'interprétation, la composition des chants et le rythme musical, ce qui place cet art parmi les plus distingués et admirés en Espagne et ailleurs, a poursuivi Alba Molina. Commentant l'influence du flamenco par de nouveaux courants musicaux comme le genre pop, la rumba, le rock ou le jazz sous le nom du "nouveau flamenco", celle qui a d'abord fait carrière dans le mannequinat, défilant dès l’âge de 12 ans, a considéré que ce mélange ne diminue en rien la valeur du flamenco, affirmant, toutefois, qu'elle préfère rester attachée toujours aux racines du flamenco. Issue d'une noble lignée flamenca, Alba Molina a sorti son premier album, il y a plus de quinze ans. Son parcours est marqué par de multiples collaborations artistiques dans des genres musicaux variés. En 2016, après le décès de son père et meilleur ami, Manuel Montoya, elle enregistre l’album le plus personnel de sa carrière "Alba canta a Lole y Manuel".

Jeudi 27 Juin 2019

Lu 285 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif











Mots Croisés

Maroc Casablanca www.my-meteo.com