Aucun événement à cette date.



A Paris, Isabelle Adjani jugée en son absence pour fraude fiscale

Dimanche 22 Octobre 2023

Le "prêt d'un ami", une "erreur", ou une volonté de "faire illégalement des économies sur ses impôts" ? L'actrice aux cinq César Isabelle Adjani a été jugée jeudi à Paris en son absence pour fraude fiscale aggravée et blanchiment, une affaire dans laquelle le tribunal se prononcera le 14 décembre.

Le parquet national financier (PNF) a requis contre elle 18 mois de prison avec sursis probatoire et 250.000 euros d'amende, avec exécution immédiate, ainsi que deux ans d'inéligibilité. La défense a plaidé la relaxe, répliquant par une version "aux antipodes" de l'accusation.

L'audience s'est étirée jusque tard dans la soirée sans l'actrice et chanteuse de 68 ans qui se trouvait aux Etats-Unis. Sa défense a demandé le renvoi du procès en invoquant notamment une "pathologie aiguë" mais le tribunal a rejeté cette requête, affirmant douter de "l'intention réelle" de l'actrice de venir à la barre.

La présidente a longuement retracé, dans une salle presque vide, l'enquête ouverte en 2016 après l'apparition du nom d'Isabelle Adjani dans les Panama Papers. Des révélations qui n'ont finalement mené à aucune poursuite, mais mis au jour d'autres soupçons.

"Sa célébrité n'a été ni une raison supplémentaire, ni un obstacle aux poursuites. Avant d'être une personnalité publique, elle est une citoyenne soumise à des devoirs", a assuré le procureur financier en débutant son réquisitoire.

Isabelle Adjani "a cherché, de façon assez systématique, à diminuer son imposition entre 2013 et 2017 et, au lieu de faire légalement des économies sur son train de vie (...) elle a choisi de faire illégalement des économies sur ses impôts", a tancé le magistrat.

Pour l'accusation, l'actrice avait bien son foyer principal, son activité professionnelle et ses centres d'activités économiques en France, et non au Portugal, en 2016 et 2017: elle aurait donc dû payer 236.000 euros d'impôt sur le revenu dans l'Hexagone.

En outre, selon le parquet financier, les deux millions d'euros versés en 2013 par l'homme d'affaire sénégalais et membre du Comité international olympique Mamadou Diagna NDiaye n'étaient pas un prêt, mais une "donation déguisée".

Le contrat de prêt signé entre eux, qui ne comprenait ni intérêt, ni garantie, était "fictif" et a permis à l'actrice d'éluder 1,2 million d'euros de droits de mutation, ont soutenu les procureurs.

Le PNF a enfin demandé à ce qu'elle soit reconnue coupable de blanchiment pour avoir reçu depuis une société offshore 119.000 euros sur un compte bancaire américain "non déclaré", une somme ensuite transférée au Portugal.

L'un des avocats de la défense, Stéphane Babonneau, a retracé le parcours d'"une des plus grandes actrices françaises", estimant que "non, Isabelle Adjani n'a pas été traitée comme un justiciable ordinaire".

"Quoi qu'elle fasse, elle a tort !" s'est-il indigné, dénonçant les "procès d'intention" et les "croyances" de l'accusation.

Il a affirmé que "tout était parti" de 2013, année où s'était mise en place "une spirale" pour l'actrice: sa société Isia Films a alors été "vidée de 800.000 euros" du fait d'une "escroquerie", la société visée par un "redressement" comme Isabelle Adjani "à titre personnel".

"Dans un contexte de détresse financière très importante", "en dépression", elle a "trouvé de l'aide" auprès de son "ami" Mamadou Diagna NDiaye, le "parrain de cœur" de son fils, via un "prêt déclaré" qu'elle avait "10 ans" pour rembourser, a soutenu l'avocat.

Concernant sa résidence fiscale, "elle s'est trompée parce qu'elle a suivi les conseils qui lui ont été donnés", a assuré le conseil, rappelant qu'elle avait payé les sommes dues via une transaction avec le fisc.

L'avocat a en outre fait valoir que les 119.000 euros avaient été virés par "son avocat genevois" et utilisés "pour faire un don à la famille de sa gouvernante, pour qu'elle puisse acquérir un bien au Portugal".

"C'est quelqu'un qui fait confiance et qui voit sa confiance trahie, ce n'est pas du tout quelqu'un qui va chercher à frauder", a ajouté Me Olivier Pardo, estimant que l'audience, "sans Isabelle Adjani, sans M. NDiaye, impose la relaxe".


Libé

Lu 1079 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Dossiers du weekend | Actualité | Spécial élections | Les cancres de la campagne | Libé + Eté | Spécial Eté | Rétrospective 2010 | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | USFP | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif | RETROSPECTIVE 2020 | RETROSPECTIVE ECO 2020 | RETROSPECTIVE USFP 2020 | RETROSPECTIVE SPORT 2020 | RETROSPECTIVE CULTURE 2020 | RETROSPECTIVE SOCIETE 2020 | RETROSPECTIVE MONDE 2020 | Videos USFP | Economie_Zoom | Economie_Automobile | TVLibe






Inscription à la newsletter


# Infolinks - Updated 06/24/2024 infolinks.com, 3422035, direct appnexus.com, 3251, reseller pubmatic.com, 156872, reseller, 5d62403b186f2ace sonobi.com, 0e0a64d7d3, reseller, d1a215d9eb5aee9e lijit.com, 268479, reseller, fafdf38b16bf6b2b google.com, pub-6373315980741255, reseller, f08c47fec0942fa0 google.com, pub-4299156005397946, reseller, f08c47fec0942fa0 indexexchange.com, 191306, reseller openx.com, 543174347, reseller, 6a698e2ec38604c6 triplelift.com, 11582, reseller, 6c33edb13117fd86 xandr.com, 3251, reseller lijit.com, 268479-eb, reseller, fafdf38b16bf6b2b google.com, pub-7858377917172490, reseller, f08c47fec0942fa0 google.com, pub-1463455084986126, reseller, f08c47fec0942fa0 video.unrulymedia.com, 2221906906, reseller 33across.com, 0010b00002CpYhEAAV, reseller, bbea06d9c4d2853c rubiconproject.com, 16414, reseller, 0bfd66d529a55807 pubmatic.com, 156423, reseller, 5d62403b186f2ace appnexus.com, 10239, reseller, f5ab79cb980f11d1 openx.com, 537120563, reseller, 6a698e2ec38604c6 rubiconproject.com, 11006, reseller, 0bfd66d529a55807 onetag.com, 598ce3ddaee8c90, reseller improvedigital.com, 2016, reseller themediagrid.com, V19ZSB, reseller, 35d5010d7789b49d zetaglobal.net, 533, reseller disqus.com, 533, reseller sharethrough.com, UvcAx8IL, reseller, d53b998a7bd4ecd2 aps.amazon.com, de948cab-9232-4f2a-90f5-794be75952c6, reseller media.net, 8CUY6IX4H, reseller smartadserver.com, 3238, reseller, 060d053dcf45cbf3 sharethrough.com, 5pFlvV45, reseller, d53b998a7bd4ecd2 sharethrough.com, 1SghQadK, reseller, d53b998a7bd4ecd2 rubiconproject.com, 18694, reseller, 0bfd66d529a55807 mgid.com, 43615, reseller, d4c29acad76ce94f rubiconproject.com, 9655, reseller, 0bfd66d529a55807 amitydigital.io, 493, reseller 152media.info, 152M658, reseller appnexus.com, 11924, reseller, f5ab79cb980f11d1 qortex.ai, 194667, reseller rubiconproject.com, 24138, reseller, 0bfd66d529a55807 emxdgt.com, 1918, reseller, 1e1d41537f7cad7f conversantmedia.com, 100316, reseller, 03113cd04947736d orangeclickmedia.com, C-1100, reseller freewheel.tv, 1602928, reseller freewheel.tv, 1602929, reseller amxrtb.com, 105199704, reseller loopme.com, 12754, reseller, 6c8d5f95897a5a3b rubiconproject.com, 20744, reseller, 0bfd66d529a55807 adform.com, 3083, reseller smaato.com, 1100056418, reseller, 07bcf65f187117b4 outbrain.com, 00595a29fe0f0efa37cd675959d6128c78, reseller adyoulike.com, 1f301d3bcd723f5c372070bdfd142940, reseller