Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

​Un plan d’action pour l’employabilité des jeunes adopté par les ministres de l’Education du groupe 5+5




​Un plan d’action pour l’employabilité des jeunes  adopté par les ministres de l’Education du groupe 5+5
Les ministres de l'Education du groupe 5+5, réunis récemment à Marseille, ont adopté une déclaration prévoyant un plan d'action concret en matière d'enseignement et de formation professionnels afin d'améliorer l'employabilité des jeunes et réduire le chômage. 
La mise en œuvre de ce plan vise à favoriser la mobilité et à améliorer la comparabilité des systèmes, en créant un cadre euro-méditerranéen des compétences qui devrait permettre d'accroître l'employabilité des jeunes du pourtour méditerranéen. 
Ce plan d'action s'articule autour de trois objectifs prioritaires dont le développement de la qualité et l'attractivité de l'enseignement et de la formation professionnels par l'aide à l'orientation scolaire et professionnelle, l'accès égal aux formations professionnelles pour les filles et les garçons et la réduction du décrochage des jeunes en formation initiale. 
Il vise aussi à sécuriser et rendre plus fluides les parcours de formation des jeunes par des passerelles entre les différentes composantes du système de l'éducation et de la formation, le soutien à la mobilité des jeunes, la comparabilité des systèmes nationaux et l'instauration d'une démarche partagée d'assurance qualité, la mise en valeur de l'apprentissage tout au long de la vie et la validation des acquis de l'expérience. 
Le plan permettra en outre de mieux prendre en compte les besoins des entreprises dans l'enseignement et la formation professionnels par une concertation renforcée entre les partenaires éducatifs et économiques. 
La réunion, tenue sous la coprésidence du ministre de l'Education nationale et de la Formation professionnelle, Rachid Benmokhtar et de son homologue portugais, a permis d'identifier des secteurs professionnels prioritaires dont la maintenance automobile et aéronautique, la mécanique et mécatronique, les métiers du numérique, le BTP, le tourisme, hôtellerie, restauration et les transports. 
Les ministres se sont en outre fixés pour objectif de définir des blocs de compétences professionnelles communs, facilitant la comparabilité des systèmes, intégrables dans les certifications professionnelles nationales, et dont l'acquisition se fera dans le respect des modalités de formation propres à chaque système national d'enseignement et de formation professionnels. 
Ils ont aussi convenu de mettre en place des modalités d'évaluation assorties d'instruments de mesure attestant l'acquisition des compétences. 
Dans la déclaration sanctionnant les travaux de cette réunion, organisée à l'invitation de la ministre française de l'Education nationale, Najat Vallaud-Belkacem, les ministres ont fixé dix axes prioritaires parmi lesquels la création d'un cadre euro-méditerranéen de reconnaissance des compétences qui permettra la reconnaissance des compétences acquises et validées dans la zone géographique méditerranéenne, dans les secteurs professionnels prioritaires pré définis et qui constituera un outil au service de la mobilité des jeunes (pendant leur formation et après). 
Ils ont par ailleurs décidé de mettre en place un réseau euro-méditerranéen d'entreprises, équilibré en termes de représentation Nord/Sud, susceptible de s'impliquer dans la formation initiale et continue et de développer les échanges de bonnes pratiques. 
Les ministres ont d'autre part plaidé pour l'enrichissement de la formation des formateurs pour améliorer la qualité des formations dispensées en encourageant une évaluation des formations professionnelles, non pas seulement axée sur les intrants (qualifications des professeurs, parcours pédagogique), mais aussi sur les résultats des formations en termes d'emploi des jeunes diplômés. 

Samedi 1 Novembre 2014

Lu 471 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito











Mots Croisés