Facebook
Rss
Twitter







Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

​Quartiers en quarantaine

Après Tanger et Fès, le confinement partiel imposé à Marrakech, Béni Mellal, Casablanca et Rabat



En réaction à la recrudescence des cas Covid+ et la découverte de foyers de contamination (voir page 2), les quartiers de plusieurs villes du Royaume sont désormais étroitement surveillés par les autorités alors que d’autres sont carrément barricadés. Le dernier en date selon nos informations serait le quartier Hay Moulay Rachid à Casablanca. Il aurait été mis sous cloche lundi matin, à l’instar de Hay Mohammadi en milieu de semaine dernière pour interdire l’accès de et vers le quartier «Al Machrou3», ainsi que certains quartiers et rues de l’arrondissement Anfa. Sans oublier l’ancienne Médina de Casablanca dont Bab Marrakech.  
A Rabat, c’est le quartier «Hay Rachad» qui a été mis sous cloche pour les mêmes raisons, à savoir la découverte là aussi de foyers de contamination. A Béni Mellal, la situation n’est pas moins préoccupante. En plus de l’isolement de quartiers populaires, dans la ville aux centaines de milliers d’oliviers, les cafés ferment désormais à partir de 18h. Et pour cause, avec 150 nouveaux cas recensés à Béni Mellal dimanche (18h), la porte du Moyen Atlas est dangereusement sous le joug du nouveau coronavirus qui y circule de plus en plus. La situation est d’autant plus inquiétante que la province de Béni Mellal se caractérise par le taux de contamination le plus élevé avec 20 personnes atteintes du virus parmi 100.000 habitants, suivie des provinces d’Errachidia (17 pour 100.000 habitants) et Marrakech (14 pour 100.000 habitants). 
Dans cette dernière province, la ville ocre se dirige doucement mais sûrement vers un reconfinement. En effet, les autorités locales de Marrakech ont procédé à la prise de plusieurs mesures suite aux dernières évolutions de la situation épidémiologique. Par le biais d’un communiqué, la wilaya de la région Marrakech-Safi a annoncé l’instauration de mesures à caractère général englobant tout le ressort territorial de la préfecture et d'autres spécifiques relatives à certaines zones urbaines.  S’agissant des mesures générales, elles se traduisent par des opérations de sensibilisation auxquelles ont participé « plusieurs services et acteurs du secteur privé, la société civile en plus des médias locaux dans le but de sensibiliser au danger du relâchement dans le respect des mesures préventives et ses répercussions négatives notamment l’hygiène, le port obligatoire et correct des bavettes, la distanciation sociale, éviter les déplacements sauf en cas de nécessité extrême et mettre fin à certains phénomènes négatifs tels que les rassemblements dans les entrées des rues», assure ledit communiqué. 
Autres mesures à caractère général, l’intensification des opérations de désinfection et de stérilisation, des contrôles des déplacements aux entrées de la ville et entre les quartiers et la prise de  mesures légales avec fermeté à l’encontre des contrevenants, en plus de la fixation des horaires de fermeture des marchés et souikates à 17H00. Le respect de la limite extrême de la capacité d’accueil fixée à 50% sera également assuré tout comme la fermeture des cafés et restaurants ne respectant pas les mesures préventives et la fermeture totale des jardins, des espaces verts et l’interdiction des rassemblements dans les espaces publics et devant les agences bancaires et autres.
Pour ce qui est des mesures spécifiques, elles sont réservées à 7 zones urbaines, définies via des données et statistiques objectives de la situation épidémiologique. Il s’agit des zones de Sidi Youssef Ben Ali, Hay Hassani, Hay Mohammadi, M’hamid, Menara, Jemaa El Fna et de Kechiche. Les mesures relatives à ces zones sont : l’intensification des opérations de contrôle, la fermeture partielle ou totale de certains quartiers pour enrayer la propagation du coronavirus (Covid-19) tout en limitant les déplacements sauf en cas de nécessité extrême (travail, raisons de santé ou faire ses courses). Il s’agira aussi de fixer l’horaire de fermeture des cafés et restaurants à 22h00, d'intensifier les opérations de contrôle des unités industrielles et professionnelles pour s’assurer de leur respect des mesures préventives en vigueur. 
L’ensemble de ces mesures ne sont pas exceptionnelles à l’échelle planétaire. Sur le Vieux Continent également, de nombreux pays ont durci leurs mesures pour contenir la pandémie, comme c’est le cas en Italie, en France, en Espagne ou encore au Royaume-Uni, avec l'espoir d'éviter de nouveaux confinements aux effets économiques catastrophiques. Du côté de l'Organisation mondiale de la santé (OMS), on s'inquiète d'un éventuel lâcher-prise, notamment de la part des jeunes qui ont tendance à avoir des infections moins graves et donc une mortalité plus faible, et d'un relâchement de la vigilance en période estivale.  

C.E
Mardi 18 Août 2020

Lu 872 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.



Flux RSS