Libération



Facebook
Rss
Twitter






Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

​Mustapha Slifani, directeur de l’AREF de Béni Mellal-Khénifra

Les familles sont des intervenants de premier plan dans le système éducatif




 Dans un entretien accordé à la MAP, le directeur de l’Académie régionale d’éducation et de formation (AREF) 
de Béni Mellal-Khénifra, Mustapha Slifani, revient sur les différentes mesures prises pour réussir la rentrée scolaire 2020-2021 dans la région de Béni Mellal-Khénifra, frappée de plein fouet, ces derniers jours, par une montée en flèche du Covid-19, laissant planer le doute sur une rentrée des classes plus ou moins exceptionnelle.


Quelles sont les mesures initiées par l’AREF de Béni Mellal-Khénifra pour réussir la rentrée des classes?
Dans le cadre des mesures prises pour réussir la rentrée scolaire 2020-2021, et sur la base des dispositions de la loi-cadre n° 51.17 relative au système de l’éducation, de l’enseignement, de la formation et de la recherche, qui a mis l’accent sur le principe d’équité et d’égalité des chances, sur l’amélioration de la qualité de l’éducation et de la formation et sur la gouvernance et la poursuite de la mise en œuvre des chantiers ambitieux lancés par Sa Majesté le Roi Mohammed VI et en application des conclusions des réunions de communications tenues par l’AREF avec les directions provinciales durant la période du 3 au 7 février 2020 et considérant la rentrée scolaire comme l’une des étapes les plus importantes qui nécessitent l’attention des responsables et des équipes pédagogiques, administratives et techniques à tous les niveaux du système éducatif, l’AREF de Béni Mellal-Khénifra a pris une panoplie de mesures concernant ses différents domaines d’intervention dans le cadre d’un plan d’action régional multidimensionnel conforme aux décisions prises par le ministère de tutelle pour la réussite de la rentrée scolaire et du modèle pédagogique alternant enseignement à distance et enseignement présentiel.
En effet, ce plan qui vise à fournir les conditions nécessaires pour assurer une rentrée scolaire sûre en ces temps de coronavirus, comprend la tenue de réunions de communication et de coordination avec les différents acteurs de l’éducation (inspecteurs pédagogiques, directeurs d’établissements d’enseignement, cadres pédagogiques ...) et partenaires (représentants des autorités, représentants d’autres départements ministériels, organismes professionnels ...) aux niveaux provincial et régional afin de développer des plans d’action locaux au niveau de chaque établissement scolaire en tenant compte des spécificités locales et de la situation épidémiologique de chaque commune et province de la région.
Ce plan a pour finalité de favoriser la protection sanitaire des élèves contre tout risque de contamination au nouveau coronavirus et assurer la continuité de l’école marocaine conformément aux efforts déployés par le Royaume depuis le déclenchement de l’épidémie.
Dans ce sens, le processus d’élaboration des cartes scolaires au titre de la saison scolaire 2020-2021 a débuté en septembre 2019. Ce processus vise principalement à trouver des solutions éducatives novatrices pour les établissements d’enseignement pour réussir une rentrée des classes pertinentes, entamer les cours aux dates arrêtées en plus d’assurer la santé et la sécurité des élèves dans le contexte du Covid-19. 
Nous avons également travaillé sur la gestion des ressources humaines dans le cadre d’un large mouvement opéré au niveau de la région pour l’adapter à cette crise sanitaire. 
L’AREF a, de même, procédé, à l’accélération du rythme d’achèvement des écoles communautaires, des écoles primaires, des collèges, des lycées et des internats en cours de construction ou de rénovation pour assurer une rentrée scolaire saine pour les élèves et garantir leur accès à ces établissements à temps pour les protéger contre le Covid-19 et par la même occasion poursuivre le développement et la généralisation de l’enseignement préscolaire.

Après la recrudescence des cas d’infection au Covid-19, quelles sont les scénarios possibles pour réussir la prochaine rentrée scolaire ?
 Le ministère de l’Education nationale, de la Formation professionnelle, de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique a travaillé sur l’élaboration d’un plan intégré de gestion de la rentrée scolaire 2020-2021, dans la mesure où le ministère a envisagé trois scénarios en fonction de la situation épidémiologique dans notre pays et a décliné ces scénarios en trois modèles:
- Premier modèle : en cas d’amélioration de la situation épidémiologique et un retour à la normale, les cours en présentiel seront adoptés à 100%.
- Le second modèle : en cas d’une situation épidémiologique qui s’améliore mais qui nécessite le respect de mesures préventives, l’adoption d’un modèle alternant enseignement à distance et présentiel, tous cycles et niveaux confondus.
- Le troisième modèle : en cas d’aggravation de la situation épidémique, le choix sera porté sur le modèle des cours à distance.
Toutefois, le ministère de tutelle a décidé de combiner le deuxième et le troisième modèles en impliquant les familles dans la prise de décision. 
Ce modèle est axé sur deux mécanismes, à savoir l’enseignement à distance pour tous les niveaux à travers la diffusion de cours sur les chaînes TV et la mise à disposition de ressources numérisées via les plateformes électroniques en plus des cours dispensés par les classes virtuelles.
Ceci étant qu’il est possible à tout moment en fonction de l’évolution de la situation épidémiologique de notre pays et des changements qui pourraient s’y produire à l’avenir, d’adapter la formule pédagogique adoptée au niveau communal, provincial ou régional en coordination avec les autorités locales et sanitaires. 

Pourquoi le choix a été porté sur le modèle alternant cours à distance et présentiel avec l’implication des familles dans le choix de leurs enfants?
Le choix de cette formule a été dicté par la situation épidémiologique de notre pays, étant donné que les familles sont une composante indispensable et des intervenants de premier plan dans le système éducatif.
 Il vise à atteindre les objectifs suivants:
- Garantir la scolarisation en tant que droit inaliénable pour les élèves marocains;
- Garantir l’équité et l’égalité des chances pour tous les apprenants et prendre en compte les disparités d’accès à l’enseignement à distance.
- Préserver la santé et la sécurité des élèves et du corps pédagogique.
- Donner aux familles la possibilité de choisir le modèle de leurs enfants dans le cadre d’une approche participative en cas de contraintes personnelles ou de difficulté dans leur accès à l’enseignement à distance.

Quel mécanisme a-t-il été prévu pour l’implication des parents d’élèves, désireux d’accéder à l’enseignement présentiel ?
En effet, le ministère de tutelle a élaboré un formulaire spécial pour bénéficier de l’enseignement présentiel au sein des établissements scolaires publics et privés, au titre de la rentrée scolaire 2020-2021.
Ce formulaire est accessible via le service “Waliye” fourni par le système “Massar”.
Les familles d’élèves désireux de bénéficier de ce type d’enseignement sont appelées à remplir le formulaire, par voie électronique via le portail, sans avoir à le déposer auprès des établissements scolaires, ou bien en téléchargeant le format disponible sur le site électronique du ministère www.men.gov.ma pour ensuite le remplir, le signer et le déposer auprès de l’administration des établissements scolaires.
Le ministère de l’Education nationale, de la Formation professionnelle, de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique a pris l’ensemble des mesures pour faciliter l’accès à l’enseignement présentiel pour les familles, dans les établissements publics et privés.

Quelles sont les mesures préventives adoptées pour assurer une bonne rentrée scolaire compte tenu de la situation épidémiologique dans notre pays?
Afin de préserver la santé et la sécurité des élèves et des cadres pédagogiques et administratifs, l’AREF de Béni Mellal- Khénifra mettra en œuvre un protocole sanitaire strict qui prend en compte les mesures de prévention et de précaution préconisées par les autorités sanitaires, notamment le port obligatoire des masques, à partir de la cinquième année du primaire et au-delà le lavage et la désinfection régulières des mains en plus du respect de la distanciation sociale en réduisant le nombre d’élèves au sein de chaque classe de cours et la stérilisation quotidienne des différents établissements d’enseignement.
Toutefois, l’examen régional unifié de la première année du baccalauréat, prévu initialement les 4 et 5 septembre 2020, a été reporté à une date ultérieure.

Mardi 1 Septembre 2020

Lu 1432 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.