Libération




Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

​Le public rbati découvre l’Amazonie brésilienne à travers la musique et le cinéma




        
La musicienne et réalisatrice brésilienne Carla Ruaro, a emporté le public rbati dans un voyage émouvant en Amazonie à travers la projection, vendredi à Rabat, du film-documentaire "Raízes: um piano na Amazônia" (Racines: un piano en Amazonie), accompagné d'un récital de piano. Organisé par l'ambassade du Brésil à Rabat dans le cadre de la 4ème édition du Festival international du Film d’Aventure "Morocco Adventure Film Festival (MAFF)", en partenariat avec la Bibliothèque nationale du Royaume du Maroc et le Centre cinématographique Marocain, ce court métrage relate l’aventure de Carla Ruaro, qui a décidé d'embarquer un lourd piano dans un bateau pour une expédition en Amazonie, dans l'objectif de faire découvrir cet instrument musical aux populations indigènes éloignées, notamment les enfants qui n’ont en jamais vu.
Avant la projection du film, les doigts fins de Carla Ruaro ont envoûté le public par la douce interprétation de quelques morceaux qui ont magiquement transformé les chants d'oiseaux de l’Amazonie, en notes musicales jouées sur un simple clavier. "Nous avons vécu une expérience unique de 40 jours pendant la réalisation de ce projet qui nous a permis de rapprocher une partie tellement isolée de la population de l’Amazonie à la musique, à travers un instrument musical d’élite, qui est le piano", a expliqué Carla Ruaro, dans une déclaration à la MAP à l’issue de ce spectacle. « L’objectif artistique de ce travail consiste également à faire connaître aux communautés de l’Amazonie des répertoires de musique locale et traditionnelle de compositeurs brésiliens contemporains issus de cette région », a-t-elle ajouté. Pour sa part, l’ambassadeur du Brésil au Maroc, Julio Bitelli, s’est réjoui d’avoir accueilli cette artiste brésilienne, qui a offert au public rbati, venu nombreux assister à cette soirée, l’opportunité de connaître mieux l’Amazonie, qui «fait souvent l'objet d’exagérations et de Fake News dans les médias». «Le Maroc et le Brésil partagent beaucoup d’affinités et il faut absolument qu’on se connaisse mieux », a estimé le diplomate à cette occasion, affirmant que ce spectacle s’inscrit dans le cadre de ce rapprochement souhaité entre les cultures des deux pays.
 

Libé
Dimanche 15 Décembre 2019

Lu 1231 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 18 Septembre 2020 - 18:55 Le secteur du livre affaibli par la pandémie

Vendredi 18 Septembre 2020 - 16:57 Décès de Mohamed Talal