Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

​Le professeur Abdelhadi Tazi tire sa révérence




​Le professeur Abdelhadi Tazi tire sa révérence
Le professeur Abdelhadi Tazi, membre de l'Académie du Royaume du Maroc, décédé jeudi soir à Rabat, est né le 15 juin 1921 à Fès.
Le défunt devait être inhumé vendredi au mausolée Abi Bakr Ibn Al Arabi à Fès, apprend-on auprès de sa famille.
Feu Abdelhadi Tazi a occupé plusieurs postes et fonctions. Il a ainsi été nommé en 1947 à la tête de l'Institut Universitaire de recherche scientifique après avoir été ambassadeur du Maroc dans plusieurs pays.
Au cours de cette période, il a effectué plusieurs missions diplomatiques dans des pays du golfe, avant d'occuper, à partir d'avril 1979, le poste d'ambassadeur du Royaume à Téhéran et ultérieurement chargé de mission au Cabinet Royal.
Feu Abdelhadi Tazi, historien et écrivain, a enseigné et donné des conférences sur l'Histoire des relations internationales et autres sujets ayant trait à la Civilisation et à l'Histoire dans plusieurs facultés et établissements supérieurs, à l'intérieur du Maroc et à l'étranger et a publié et collaboré à la publication de plusieurs ouvrages et traductions de recherches et livres en arabe, français et en anglais.

Samedi 4 Avril 2015

Lu 103 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito











Mots Croisés