Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

​Le Printemps musical des alizés à Essaouira Du 27 au 30 avril 2017






Qui dit printemps à Mogador, dit la prestigieuse messe de musique de chambre initiée et pérennisée par l’Association Essaouira Mogador 17 ans déjà.
Cette année encore,  Essaouira abrite du 27 au 30 avril 2017 une nouvelle édition du Printemps musical des alizés. Une édition qui, d’après les organisateurs, a choisi de mettre l’universel et la rencontre avec l’autre, au cœur de sa programmation.
12 concerts, 12 pays, et une invitation ouverte aux mélomanes les plus exigeants pour revisiter le prestigieux patrimoine musical on ne peut plus nostalgique d’une musique classique soigneusement consignée de l’Europe centrale de Brahms à la Russie natale de Tchaïkovsky en passant par les “Viennoiseries” de Haydn ou l’Andalousie Albéniz. Issus de la République Populaire de Chine, douze musiciens de l’Orchestre Philharmonique de Guangzhou vont, le temps de ce printemps musical universel, rejoindre l’Orchestre Philharmonique du Maroc pour une grande première qui donnera encore plus de profondeur et de relief à cette universalité de la musique à laquelle, depuis 17 ans, le Printemps des alizés a choisi de s’identifier.
L’Orchestre Philharmonique du Maroc dirigé par Olivier Holt, proposera dans cette perspective une version du concert de Carmen, l’opéra de Bizet, spécialement réadapté pour Essaouira. Un peu plus tôt, quatre grands solistes, Régis Pasquier, Guillaume Vincent, Adrien et Christian-Pierre La Marca se retrouveront à Dar Souiri en quatuor, pour un concert d’ouverture autour de l’Allemagne. 
Très attendu également, le Yadaïn piano duo, formé par Eloïse Bella Kohn et Dina Bensaïd, a fait le choix d’un répertoire original autour de l’enfance tandis que le Quatuor Hanson accompagnera les mélomanes à travers un voyage  à Vienne avant qu’Emmanuelle Bertrand et Pascal Amoyel ne se tournent vers  Paris ou que le contre-ténor américain Réginald Mobley n’entraîne les assoiffés de musique de chambre vers la découverte de la scène lyrique afro-américaine. La matinée jeunes talents avec le programme socioculturel Mazaya, donnera cette année encore la main aux talents de demain. La Promenade musicale en Médina reprendra quant à elle pour une redécouverte de la ville sous les notes et l’éclairage des plus grands compositeurs. 





A.K
Mardi 25 Avril 2017

Lu 1418 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif











Mots Croisés