Libération


Facebook
Rss
Twitter






Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

​Le Maroc devient membre de la commission des normes de sûreté de l'AIEA




​Le Maroc devient membre de la commission des normes de sûreté de l'AIEA
Le Maroc représenté par l'Agence marocaine de sûreté et de sécurité nucléaires et radiologiques (AMSSNuR) a réussi à siéger à la Commission internationale des normes de sûreté nucléaires (CNS) de l’Agence internationale de l’énergie atomique (AIEA). 
En effet, le directeur de l'AMSSNuR, Khammar Mrabit, vient d'être nommé par le directeur général de l’AIEA comme étant membre de la CNS pour quatre ans, indique l'Agence marocaine dans un communiqué, soulignant que cette nomination témoigne de la reconnaissance et du prestige dont jouit le Royaume en Afrique et à l’échelle internationale dans les domaines stratégiques de sûreté et de sécurité nucléaires et radiologiques.
Cette prestigieuse commission, souligne-t-on, représente un organe permanent composé de 25 hauts responsables et experts nationaux, sur plus de 170 Etats membres de l’AIEA, ayant pour responsabilité l'établissement des normes et des orientations de sûreté et de sécurité nucléaires et radiologiques et d'autres documents réglementaires concernant l’utilisation de l’énergie nucléaire, les rayonnements ionisants, le transport des matières radioactives et les déchets radioactifs, ainsi que la préparation et la réponse aux situations d'urgence nucléaire ou radiologique.
L'ambition est de fournir les orientations stratégiques pour l’élaboration, l’examen et l’approbation des normes de sûreté, des textes des principes fondamentaux et des exigences de sûreté à soumettre au Conseil des gouverneurs de l’AIEA pour approbation. Il s'agit, en outre, de déterminer la pertinence des guides de sûreté à publier sous l'autorité du directeur général de l’AIEA, de fournir des conseils et des recommandations générales sur les aspects relatifs aux normes de sûreté, sur les questions réglementaires et sur les activités de l'AIEA en matière de normes de sûreté et sur les programmes connexes, y compris ceux de la promotion de la mise en œuvre de ces normes au niveau international. 
L'AMSSNur relève, par ailleurs, qu'au vu des circonstances sanitaires actuelles liées à la pandémie de Covid-19, une 47ème réunion de la CNS, à laquelle Khammar Mrabit a participé, s'est tenue par visioconférence le 4 juin 2020 pour des échanges sur le coronavirus et son impact sur les activités des autorités de sûreté et de sécurité nucléaires et radiologiques, ainsi que pour l’approbation des projets de publication des normes et des orientations ainsi que l'examen du futur plan d’action quadriennal élaboré sur la base de l’évaluation des réalisations du mandat précédent.
Au cours de cette rencontre virtuelle, les membres de la CNS ont également échangé sur le projet du plan de travail préparé par le secrétariat de l’AIEA à propos des répercussions possibles de la pandémie du Covid-19 sur les normes de sûreté, ont partagé leurs expériences respectives dans ce domaine et abordé les prochaines étapes qu’ils comptent franchir pour l’exécution du plan d’action de la commission.  

Mercredi 10 Juin 2020

Lu 1165 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.