Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

​Le Maroc aux côtés de l'Arabie Saoudite dans son opération “Tempête décisive” au Yémen

Les ONG nationales appellent à sauver le pays de la reine de Saba




​Le Maroc aux côtés de l'Arabie Saoudite dans son opération “Tempête décisive” au Yémen
Une intervention militaire conduite par l'Arabie Saoudite a été lancée hier au Yémen pour venir en aide au président de ce pays arabe face aux avancées de rebelles chiites soutenus par l'Iran.
 L'Arabie Saoudite a mobilisé 150.000 militaires et 10 avions de combat tandis que les Emirats arabes unis ont engagé 30 avions de combat, Bahreïn et Koweït 15 appareils chacun et le Qatar 10, a indiqué Al-Arabiya, chaîne de télévision à capitaux saoudiens.
En plus de ces pays du Golfe, voisins du Yémen, cette opération militaire mobilise d'autres pays alliés de l'Arabie Saoudite tels que l'Egypte, la Jordanie, le Soudan, le Pakistan et le Maroc, selon Ryad.
L'Egypte a d’ores et déjà annoncé son soutien politique et militaire à l'action de la coalition des pays soutenant le gouvernement légitime au Yémen.
«La coordination est en cours avec l'Arabie Saoudite et les pays du Golfe pour préparer la participation d'une force aérienne et navale égyptienne, et une force terrestre si la situation l'impose, dans le cadre de l'action de la coalition», indique un communiqué du ministère des Affaires étrangères égyptien.
Idem pour le Soudan dont le service de presse des forces armées a confirmé la participation et pour la Jordanie dont une source officielle a indiqué que la participation d’Amman à cette opération baptisée «Tempête décisive» visait à «soutenir la légitimité, la stabilité et la sécurité du Yémen» et que son engagement était «une consécration des relations historiques» entre les deux pays ainsi qu'avec d'autres pays du Golfe.
Quant au Pakistan, il a affirmé examiner une demande de participation émanant de l'Arabie Saoudite.
«Je peux confirmer que nous avons été contactés. La question est à l'étude. C'est tout ce que je peux dire pour le moment», a déclaré la porte-parole de la diplomatie pakistanaise, Tasnim Aslam, lors de son point de presse hebdomadaire./
Les Etats-Unis, alliés du président yéménite Abd Rabbo Mansour Hadi dans la lutte contre Al-Qaïda, ont, eux aussi, annoncé fournir un soutien en logistique et en renseignement à cette coalition. Aucune implication de pays européens n'a été annoncée.
Pour sa part, le Maroc a exprimé sa totale solidarité avec l'Arabie Saoudite et son appui à la légitimité au Yémen.
Selon un communiqué du ministère des Affaires étrangères et de la Coopération , le Royaume « a suivi de près et avec une grande préoccupation les développements dangereux que connaît la République du Yémen consistant en l'usage de la force et de la violence et la persistance à torpiller les acquis du dialogue national yéménite et à porter atteinte à la légitimité ».
Le Maroc, ajoute la même source, « se tient aux côtés du Royaume d'Arabie Saoudite dans ses efforts visant à défendre son territoire et à empêcher toute atteinte de près ou de loin, à la Sainte Mosquée ou menace à la sécurité de la région tout entière ».
En outre, et face à la gravité de la crise au Yémen, la société civile marocaine a lancé un appel aux autorités marocaines et à la communauté internationale les exhortant à œuvrer activement pour une issue, à même d’éviter une catastrophe des plus dramatiques au peuple yéménite. 
Le Collectif associatif marocain, composé de dizaines d’associations des droits humains et des libertés publiques, syndicats, alliances et réseaux associatifs(AMDH-OMDH-OMLP-FMAS-Collectif démocratie et modernité, ODT, ANFAS, RAZDED, …), et en guise de réaction aux souffrances quotidiennes du peuple yéménite, appelle les autorités marocaines à œuvrer pour aider les différentes parties de ce pays à œuvrer de concert pour une solution pacifique, mutuellement acceptable et sous supervision onusienne. 
Marquée par une attaque meurtrière contre les institutions légitimes, une insécurité totale et un déni des conventions conclues suite à la révolution yéménite, la situation actuelle ne fait qu’aggraver le quotidien déjà sordide des populations. 
Des conditions qui favorisent davantage les forces obscurantistes à prendre ce pays et son peuple en otage. La communauté internationale est, dès lors, appelée à jouer son rôle dans l’instauration de la paix et pour faire éviter une guerre civile, qui aura certainement des répercussions sur la région en entier, ajoute le communiqué du Collectif des ONG marocaines. 
Il est temps pour les mouvements sociaux et civils qui prennent part au Forum social mondial de Tunis d’accorder un grand intérêt à cette question cruciale, de pousser leurs gouvernements à agir activement pour le dénouement en faveur des aspirations du peuple yéménite, à savoir l’instauration d’un Etat démocratique, uni et fédérant tous les Yéménites sans exception.  

Mustapha Elouizi
Vendredi 27 Mars 2015

Lu 587 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










Mots Croisés