Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

​La liberté individuelle, gage d’amélioration de la vie des Africains

La corrélation entre le libre marché, la richesse et la protection des droits humains n’est pas une coïncidence




​La liberté individuelle, gage  d’amélioration de la vie des Africains
Quiconque croit l’initiative du président Bush en Afrique, y compris l’envoi des troupes américaines au Libéria, reste très ignorant. C’est peut-être trop pessimiste, mais presque toute l’Afrique n’est rien que du désespoir pour beaucoup de ses habitants, c’est ainsi que j’ai entamé un article que j’ai fait paraître le 11 août 2003.
Plus de dix ans après cette prise de position, peu de choses ont changé pour afficher une perspective plus optimiste, alors  qu’Ebola menace le destin des nations d’Afrique de l’Ouest comme le Liberia, la Sierra Leone et la Guinée – un virus qui menace de détruire presque toute l’Afrique.
Chaque année, la Heritage Foundation en partenariat avec le Wall Street Journal publie« l’indice de liberté économique», qui mesure la liberté économique dans 186 pays.
En 2014, Maurice est le seul des 48 pays d’Afrique subsaharienne classé parmi les 10 économies les plus libres du monde.
Le Botswana est le deuxième pays d’Afrique le plus libre, suivi par le Cap-Vert.
L’Afrique du Sud figurait parmi les top mais se retrouve désormais au plus bas niveau du classement ses dernières années. Parmi les autres pays d’Afrique subsaharienne, 11 sont classés comme «réprimés» et 26 sont «moins libres».
Huit des 20 économies les moins libres du monde sont dans la région subsaharienne de l’Afrique.
La pauvreté n’est pas la cause, mais la conséquence des problèmes de l’Afrique. Les Africains ont besoin d’une solution que les Occidentaux ne peuvent pas fournir : ils ont besoin de la liberté individuelle. C’est-à-dire un système politique où  il existe des garanties de droits de propriété privée, les marchés libres, un gouvernement honnête et limité et l’Etat de droit. La pauvreté en Afrique est auto-infligée.
Certaines personnes peuvent être en désaccord juste parce que leurs professeurs à l’université leur ont enseigné que l’héritage du colonialisme explique la pauvreté du tiers- monde. C’est absurde.
Le Canada était une colonie. De même que l’Australie, la Nouvelle-Zélande et Hong Kong. En fait, le pays considéré le plus riche au monde, les Etats-Unis, était autrefois une colonie.
En revanche, les pays du tiers-monde comme l’Ethiopie, le Liberia, le Népal et le Bhoutan n’ont jamais été colonisés, mais ils égorgent les personnes les plus pauvres au monde.
Il n’y a aucune explication explicite qui justifie pourquoi certains pays sont riches tandis que d’autres sont pauvres, toutefois il y a quelques pistes…
Classer les pays sur la base d’une économie de libre marché ou une économie socialiste ou économie planifiée. Puis classer les pays en fonction du revenu par habitant.
Ce faisant, on trouvera un modèle général (toutefois non-parfait), dans lequel les pays ayant une plus grande mesure de liberté économique ont des citoyens qui jouissent d’un certain niveau de vie plus élevé.
En outre, si on classait les pays selon la méthodologie employée par la Freedom House ou Amnesty International sur la protection des droits de l’Homme, on se rend compte que les citoyens des économies plus libres et ouvertes  jouissent d’une plus grande mesure de protection des droits humains.
La corrélation entre le libre marché, la richesse et la protection des droits humains n’est donc pas une coïncidence.
Avec quelques exceptions, la plupart des pays africains ont stagné et sont devenus plus pauvres aujourd’hui qu’ils ne l’étaient pendant la période du colonialisme, tant en termes de niveau de vie et en matière de protection des droits de l’Homme. Le Zimbabwe  qui était une fois un pays exportateur de produits alimentaires, était récemment au bord de la famine. La Sierra Leone est un pays riche en minéraux – en particulier les diamants – a des terres très fertiles […] en Afrique de l’Ouest. Mais ses habitants vivent dans un état de désespoir.
L’Afrique est la région la plus riche en ressources naturelles au monde.
50% de l’or mondial abonde en Afrique. Elle regorge d’une large quantité de diamants et de chrome, 90 % de cobalt, 40% du potentiel de l’énergie hydroélectrique du monde, 65 % de manganèse, et des millions d’hectares de terres agricoles non-cultivées, ainsi que d’autres ressources naturelles.
Avant l’indépendance, tous les pays africains étaient autosuffisants dans la production alimentaire; aujourd’hui, beaucoup dépendent des importations, et d’autres sont au bout de la famine.
Sur la crise sanitaire que traverse l’Afrique aujourd’hui, parlant  d’Ebola plus précisément, la pire des solutions à prescrire est de fournir l’Afrique avec de  l’aide étrangère.
L’aide étrangère met à la disposition des régimes manifestement corrompus et incompétents de l’Afrique des ressources financières qui leur permettent  d’acheter des équipements militaires… et de continuer d’opprimer leurs peuples.
L’aide étrangère permet aux dirigeants africains de mener un style de vie extrêmement extravagant et d’ouvrir des comptes «de retraite» dans des banques étrangères. En outre, l’aide étrangère enrichit les pays occidentaux au détriment des pays africains.

* Professeur d’économie 
à l’Université George Mason  
aux Etats-Unis
Article paru en collaboration avec le think tank ghanéen Imani

Par Walter E. Williams *
Jeudi 18 Décembre 2014

Lu 548 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito











Mots Croisés