Libération




Facebook
Rss
Twitter






Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

​La Fondation Attijariwafa bank analyse les mécanismes de solidarité économique face au Covid-19




​La Fondation Attijariwafa bank analyse les mécanismes de solidarité économique face au Covid-19
Dans le contexte de la crise sanitaire du Covid-19, la Fondation Attijariwafa bank organise une série de conférences digitales pour décrypter ses multiples impacts sur notre pays.
Diffusée jeudi 30 avril 2020 sur YouTube, la deuxième rencontre a traité du thème : « Covid-19 : cap sur un nouvel élan de solidarité économique » et a réuni, virtuellement, Soraya Kettani, fondatrice de FOMAGOV, Abdelghani Youmni, économiste et enseignant-chercheur et El Mehdi Fakir, analyste de risques.
Sous la modération de Hanane Harrath, journaliste, cette conférence a permis, tout d’abord, d’analyser la panoplie de mesures annoncées dès le déclenchement de la crise, en faveur des entreprises en difficulté et des ménages en situation précaire. Grâce à un élan de solidarité nationale sans précédent et à la mobilisation des compétences de divers horizons, ces mesures ont pu être déployées rapidement, contribuant ainsi à la résilience économique du Maroc et à l’atténuation de l’impact de la crise sur les catégories sociales les plus touchées.
Les intervenants ont, par la suite, rappelé les leviers institutionnels, économiques et humains qui ont été mobilisés afin de garantir l’efficacité de ce dispositif de soutien. Ils ont également insisté sur le rôle central des banques qui figurent au cœur du dispositif de mise en œuvre de soutien en faveur des PME/TPE et des ménages, et qui sont appelées à jouer un rôle moteur dans la dynamique de relance de l’économie, avant même la sortie de crise.
A cet effet, les panélistes ont formulé plusieurs recommandations importantes, notamment la nécessité de mettre sur pied sans attendre un plan de relance et d’inscrire la gestion des risques parmi les axes prioritaires du futur modèle de développement.
À travers ce nouveau format de conférence-débat, la Fondation Attijariwafa bank démontre, une fois de plus, sa volonté de promouvoir un débat constructif, autour de thématiques socioéconomiques qui concernent l’avenir du Maroc.

Crédit du Maroc annonce avoir accordé près 
de 14.000 demandes de report de crédits


Près de 14.000 demandes de report des échéances de financements ont été accordées depuis le déclenchement de la pandémie du Covid-19 au Maroc par le Groupe Crédit du Maroc (CDM), a annoncé la banque.
Dans un communiqué financier sur ses résultats consolidés au 1er trimestre 2020, le Groupe a indiqué avoir adopté et “continuera d’adapter toutes les mesures nécessaires pour soutenir et aider ses clients impactés par la crise sanitaire à traverser cette épreuve dans les meilleures conditions”.
Ainsi, outre le report de ces échéances, ces mesures portent sur le financement des clients entreprises en situation difficile, notamment au travers de l’offre “Damane Oxygène”, la forte contribution des agences à la distribution des aides de l’Etat sur l’ensemble du territoire, ou encore l’accompagnement au quotidien de tous les clients de Crédit du Maroc dont plus de 85.000 ont déjà été contactés, en identifiant pour chacun les solutions les mieux adaptées pour leur permettre de faire face à la crise, a relevé le Groupe.
Il a, en outre, rappelé qu’il s’est donné comme priorité, depuis le début de cette pandémie, d’assurer la sécurité de ses collaborateurs, de ses clients et de ses partenaires et de maintenir les activités essentielles pour l’ensemble de sa clientèle, tout en réaffirmant sa mobilisation à travers un dispositif complet assurant la continuité d’activité. Notamment l’ouverture de 100% des agences bancaires et centres d’affaires, la mise en place du télétravail pour plus de 40% des collaborateurs du siège, l’équipement de 100% des guichets d’accueil en plexiglas, l’approvisionnement régulier des guichets automatiques et la facilitation des opérations à distance.

Colorado anticipe une baisse significative 
de son chiffre d’affaires


Le spécialiste des peintures Colorado dit s’attendre à une baisse de son chiffre d’affaires due à l’arrêt d’activité des clients dans le sillage de la crise sanitaire actuelle induite par le Covid-19.
“Compte tenu de la morosité de la conjoncture économique induite par cette crise sanitaire sans précédent, le management anticipe une baisse du chiffre d’affaires due à l’arrêt d’activité des clients”, indique un communiqué de l’entreprise.
“Bien qu’il soit prématuré d’évaluer avec exactitude la baisse d’activité qui sera enregistrée, nous anticipons un recul significatif du chiffre d’affaires”, lit-on dans le document, notant que l’activité se poursuivait positivement jusqu’à mi-mars avant la décision des pouvoirs publics de décréter l’état d’urgence sanitaire et d’ordonner le confinement comme solution de riposte contre la pandémie du Covid-19.
“Le management de Colorado ne ménagera aucun effort pour poursuivre sa politique de diversification et optimiser davantage les charges afin de limiter les conséquences d’une telle baisse du chiffre d’affaires sur les résultats de la société”, poursuit le communiqué.
Compte tenu de la crise liée au Covid-19 et du manque de visibilité sur la reprise normale de l’activité, le Conseil d’administration de Colorado a décidé, par mesure de prudence, de proposer à la prochaine assemblée générale d’affecter le résultat de l’exercice 2019 en report à nouveau.
A l’issue de l’exercice 2019, Colorado a enregistré un chiffre d’affaires de 500 millions de dirhams (MDH) en baisse de 4,6% par rapport à 2018 et ce compte tenu de la conjoncture baissière du secteur du bâtiment.

Jeudi 7 Mai 2020

Lu 1193 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.