Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

​Haïti réitère son respect de l’intégrité territoriale du Maroc et de sa souveraineté sur ses provinces sahariennes

Visite au Maroc du ministre haïtien des A.E et des Cultes




Bocchit Edmond et Nasser Bourita.
Bocchit Edmond et Nasser Bourita.
Le ministre haïtien des Affaires étrangères et des Cultes, Bocchit Edmond, a salué, mardi à Marrakech, l'initiative marocaine d’autonomie pour le Sahara, et réaffirmé le respect de son pays à l’intégrité territoriale du Maroc et à sa souveraineté sur ses provinces sahariennes.
«Le ministre haïtien a réaffirmé le respect de la République de Haïti à l’intégrité territoriale du Royaume du Maroc et à sa souveraineté sur le Sahara marocain», indique une déclaration conjointe signée par le ministre des Affaires étrangères et de la Coopération internationale, Nasser Bourita et son homologue haïtien.
Bocchit Edmond a aussi «salué l’initiative marocaine d’autonomie pour parvenir à une solution à ce différend, en indiquant qu’elle constitue une garantie pour la stabilité dans la région», souligne le même document.
Dans une déclaration à la presse à l’issue de ses entretiens avec Nasser Bourita, ministre des Affaires étrangères et de la Coopération internationale, Bocchit Edmond a affirmé que son pays continuera à soutenir les efforts du Maroc et sa politique étrangère en précisant que cette entrevue a été l’occasion d’examiner les moyens de renforcer la coopération entre les deux pays et de consolider davantage les relations bilatérales.
Le chef de la diplomatie haïtienne a aussi fait savoir que les deux parties ont signé, à cette occasion, une déclaration conjointe à travers laquelle les deux pays ont pris une série d’engagements en vue de promouvoir leur coopération bilatérale.
«Le Maroc va continuer à supporter nos efforts. Comme vous le savez déjà, nous avons des étudiants ici dans le Royaume», a expliqué Bocchit Edmond, précisant que la partie marocaine s’est engagée à renforcer la coopération dans ce domaine aussi bien au niveau de l’enseignement supérieur que celui technique.
«Les deux parties ont convenu de renforcer davantage les relations bilatérales, qualifiées d'excellentes, à travers notamment la promotion des liens d'amitié, de fraternité et de coopération entre les gouvernements et les peuples des deux pays», indique, à ce propos, la déclaration commune maroco-haïtienne.
Il en ressort aussi que les deux ministres ont également souligné la nécessité de consolider leur coopération dans tous les domaines et mis en exergue la qualité du partenariat politique bilatéral enclin à insuffler un élan au partenariat économique, au regard des potentialités et des opportunités existantes de part et d’autre.
Les chefs des diplomaties des deux pays ont également convergé sur l’importance d’encourager et de promouvoir la culture et le patrimoine, ainsi que de jeter les ponts d’un partenariat culturel fructueux pour contribuer au rapprochement des deux peuples, avant de convenir de mettre en place des instruments juridiques additionnels, pour contribuer à la facilitation et à la diversification des échanges bilatéraux, notamment à travers l’instauration d’un cadre institutionnel, qui vise à renforcer la coopération bilatérale et à faciliter les échanges de délégations entre les deux pays.
Ils ont, par ailleurs, réitéré leur engagement à mettre en œuvre l’ensemble des accords de coopération conclus entre la République de Haïti et le Royaume du Maroc, en particulier le Mémorandum d’entente, signé à New York le 27 septembre 2013, par les représentants permanents des deux pays auprès des Nations unies, et «convenu de mettre en place de nouveaux mécanismes pour que les bourses d’études octroyées par le Royaume du Maroc soient plus efficientes».
Il ressort également de la déclaration conjoint maroco-haïtienne que «les deux parties ont manifesté leur ferme engagement à poursuivre la dynamique caractérisant les relations bilatérales et d’ériger un véritable partenariat stratégique, fondé sur les principes d’avantages mutuels et de développement commun, à travers notamment la coopération Sud-Sud. Le Maroc constituant un pont naturel entre les Caraïbes, l’Amérique latine et le monde arabo-africain, alors que la République de Haïti représente une porte d’entrée et un tremplin vers les Caraïbes et l’Amérique latine».
Rappelant leur attachement au respect des valeurs de la démocratie, des droits de l’Homme et des libertés fondamentales, les deux parties ont affiché leur satisfaction commune à l’égard des avancées et des étapes franchies par les deux pays en matière de consolidation de l’Etat de droit, principe fondamental et condition sine qua non pour un développement qui préserve la dignité humaine.
Les deux ministres ont également fait part de leur «détermination à poursuivre, dynamiser et renforcer le partenariat actuel entre les deux ministères et ont décidé de se retrouver prochainement, lors de la réunion du Mécanisme de consultations politiques», pour «donner une impulsion nouvelle aux relations de coopération entre les deux pays dans plusieurs domaines d’intérêt commun », précise ladite déclaration commune.

Jeudi 13 Décembre 2018

Lu 526 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif










Mots Croisés

Maroc Casablanca www.my-meteo.com