Facebook
Rss
Twitter









Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Une grande mosquée sera bientôt construite à El Guerguarat





Le ministère des Habous et des Affaires islamiques va édifier une grande mosquée au postefrontière d’El Guerguarat, pour un coût estimé à 8,8 millions de DH. Les travaux de construction de cette mosquée, qui ouvrira ses portes devant les fidèles dans 12 mois, ont été lancés mercredi par le gouverneur de la province d’Aousserd, Abderrahaman El Jaouhari, à l’occasion du 65ème anniversaire de l’Indépendance du Royaume. Ce projet, qui sera réalisé sur une superficie de 3767 m2, comprend une salle de prières pour hommes et une autre pour femmes, des salles d’ablution, un minaret et un logement pour l’imam.

Dans une déclaration à la MAP, le délégué du ministère des Habous et des Affaires islamiques dans la région Dakhla Oued Eddahab, Abdelkader Alioui a indiqué que la construction de cette mosquée répond au souci de permettre aux fidèles d’accomplir leurs devoirs religieux dans de bonnes conditions et d’accompagner la dynamique de développement urbain que connaît le poste-frontière d’El Guerguarat et la commune de Bir Guendouz. Il a ajouté que cet édifice sera érigé en respectant les normes architecturales islamiques conformément aux Hautes instructions de S.M le Roi Mohammed VI, Amir Al Mouminine. Le poste-frontière d’El Guerguarat, qui dépend de la commune de Bir Guendouz, a connu un développement socio-économique important au cours de ces dernières années, en raison de sa position géographique stratégique à la frontière marocomauritanienne. Outre les services de l’Etat, plusieurs entreprises ont installé des antennes dans ce centre pour offrir des services à la population et aux voyageurs. Près de 200 camions traversent quotidiennement cet axe routier pour se diriger vers la Mauritanie et les autres pays de l’Afrique de l’Ouest. Le trafic des biens et des personnes avait été rétabli samedi au poste-frontière d’El Guerguarat après l’intervention résolue des Forces Armées Royales contre les milices du “Polisario” dans la zone tampon qui l’ont investie le 21 octobre dernier et bloqué la circulation entre le Maroc et la Mauritanie.

La Fondation Chili-Maroc fustige la propagande du Polisario
La Fondation Chili-Maroc pour la solidarité avec le Sahara marocain a salué l’opération “responsable” des Forces Armées Royales ayant permis de rétablir la mobilité civile et commerciale au niveau du passage d’El Guerguarat “dans le plein respect du droit international et des droits de l’Homme”. Dans un communiqué, la Fondation Chili-Maroc pour la solidarité avec le Sahara marocain a dénoncé “les tentatives de propagande” des séparatistes du Polisario qui “publient des photos et des vidéos truquées” dans une “tentative frustrée de présenter ces événements comme une guerre”. De même, la Fondation, composée d’éminents professionnels, responsables sociaux, universitaires et militants des droits de l’Homme, a appelé “le gouvernement algérien à assumer sa responsabilité envers le front Polisario qui, en toute impunité, commet des crimes contre l’humanité sur son territoire”.

La Russie appelle à la cessation des hostilités et à l’ apaisement des tensions
La Russie a appelé mercredi à la cessation des hostilités et à un apaisement des tensions dans la région d’El Guerguarat. Selon un communiqué du ministère russe des Affaires étrangères publié mercredi, à l’issue d’un entretien téléphonique entre le ministre des Affaires étrangères, de la Coopération africaine et des Marocains résidant à l’étranger, Nasser Bourita et son homologue russe, Sergueï Lavrov, la Russie appelle toutes les parties concernées à la cessation des hostilités et à l’apaisement des tensions qui ont surgi ces derniers jours dans la région d’El Guerguarat. La Russie a réitéré à cette occasion sa position en faveur de la résolution de la question du Sahara «exclusivement par des moyens politiques et diplomatiques et sur la base du droit international en vigueur’’, ajoute la même source. Les entretiens entre les deux parties ont porté sur les relations russo-marocaines, notamment la rencontre bilatérale entre les deux parties prévue début décembre à Moscou et la tenue de la 8ème Commission mixte intergouvernementale pour la coopération économique, scientifique et technique.

Le Brésil appelle à garantir sans entrave le trafic et les flux commerciaux 
Le Brésil a appelé, mercredi, à garantir sans entrave le trafic et les flux commerciaux via le passage d’El Guerguarat. “Le gouvernement brésilien suit avec inquiétude l’évolution des événements dans la zone tampon” ces derniers jours au Sahara marocain, indique un communiqué du ministère des Relations extérieures du pays sud-américain. “Dans l’intérêt de la paix et de la prospérité dans la région, le Brésil espère que le trafic et les flux commerciaux au niveau du poste-frontière d’El Guerguzrat seront garantis sans entrave”, ajoute le communiqué. “En réitérant son soutien au processus en cours au sein des Nations unies en vue d’une solution juste et mutuellement acceptable, le gouvernement brésilien rejette le recours à la violence et appelle au respect du cessez-le-feu en vigueur depuis 1991”, souligne le ministère brésilien. Les Forces Armées Royales avaient mené, vendredi dernier, une opération pour rétablir la circulation civile et commerciale au niveau du passage d’El Guerguarat et sécuriser cette zone, qui était bloquée pendant trois semaines par les milices du Polisario.

Le Bénin salue la grande retenue du Maroc
Le gouvernement du Bénin a tenu à saluer la grande retenue dont a fait preuve le Royaume du Maroc qui a permis, par un contrôle rapide de la situation, d’éviter une escalade des tensions à El Guerguarat. Dans un communiqué publié mardi par le ministère des Affaires étrangères et de la Coopération, le gouvernement du Bénin a assuré suivre avec «beaucoup d’attention la situation de tension dans la zone tampon d’El Guerguarat induite par des frictions qui ont interrompu la circulation et occasionné des actes attentatoires à l’ordre public et à la quiétude des populations ». A travers ce communiqué, le Bénin a salué « la posture pacifiste adoptée par le Royaume du Maroc qui a une fois encore, prouvé son attachement à la paix et au développement de la région et de l’Afrique ». Réitérant son soutien au Maroc, le gouvernement du Bénin a également réaffirmé « son attachement au processus politique, sous l’égide exclusive des Nations unies, destiné à trouver une solution politique, pragmatique et durable, sur la base des résolutions pertinentes du Conseil de sécurité ».

Libé
Jeudi 19 Novembre 2020

Lu 250 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.