Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Un haut responsable parlementaire chinois appelle à resserrer la coopération parlementaire avec le Maroc




Les moyens de revigorer la coopération sino-marocaine ont dominé, vendredi à Rabat, un entretien du président de la commission des affaires étrangères, de la défense nationale, des frontières et des zones marocaines occupées à la Chambre des conseillers, Mohamed Rezma, avec le vice-président du Comité des affaires étrangères de la conférence consultative politique du peuple chinois (CCPPC), Wang Min.
Lors de cette entrevue, Mohamed Rezma a souligné l'importance de la visite au Maroc de Wang Min en ce sens qu'elle offre une opportunité pour promouvoir les liens de coopération, d'ouverture et consacrer les valeurs de partenariat bilatéral sur la base de l'assise solide unissant les deux pays en termes de relations humaines et historiques.
Il a dans ce contexte rappelé la visite historique effectuée par S.M le Roi Mohammed VI en 2016 en Chine, un déplacement qui a permis de conférer des perspectives prometteuses aux relations bilatérales et de les ériger au rang de partenariat stratégique.
Relevant l'intérêt particulier de la coopération entre les institutions législatives, Mohamed Rezma a mis l'accent sur l'échange de visites et le partage des expertises et des expériences avec un accent particulier sur la coordination au sein des différentes instances parlementaires régionales et internationales.
Wang Min a, pour sa part, indiqué que la visite Royale de 2016 en Chine a permis d'ouvrir de larges horizons pour les relations sino-marocaines, qui remontent à 61 ans, et d'en diversifier les domaines au service des deux pays et des deux peuples.
Il n'a pas manqué d'exposer les progrès accumulés par la Chine dans les divers domaines, ainsi que son ouverture sur l'Afrique et le monde arabe, à travers entre autres son initiative "Route de la soie" qui a recueilli un soutien fort auprès des pays de la région dont le Maroc.
Le responsable parlementaire chinois a, par la même occasion, invité les membres de la commission des affaires étrangères à la Chambre des conseillers à effectuer une visite au Parlement chinois pour des discussions avec leurs homologues au sein du CCPPC.
Ont pris part à cette rencontre Abdelhamid Souiri, cinquième vice-président de la Chambre des conseillers, ainsi que les membres du bureau de la commission des affaires étrangères, et l'ambassadeur de la République populaire de Chine à Rabat.
Par ailleurs et lors de l’entretien qu’il a eu le même jour à Rabat avec Abdelhamid Souiri, en présence de l'ambassadeur de Chine, Wang Min a fait part de sa "grande satisfaction" de la qualité des relations avec le Royaume à tous les niveaux.
Selon un communiqué de la deuxième Chambre du Parlement, le responsable parlementaire a qualifié de "succès" la visite effectuée par S.M le Roi Mohammed VI en 2016 en Chine, soulignant que le déplacement Royal a jeté les bases d'un partenariat bilatéral stratégique.
La Chine fait confiance au Maroc avec comme perspective d'élargir l'éventail de la coopération bilatérale pour couvrir divers domaines, a-t-il affirmé, soulignant le rôle qu'il joue dans la région grâce à sa vision stratégique et sa position géographique, mais aussi le soutien apporté par le Royaume à l'initiative chinoise de la nouvelle "Route de la soie".
Dans le même ordre d'idées, Wang Min a invité le président de la Chambre des conseillers à se rendre en visite en Chine populaire.
Abdelhamid Souiri a, de son côté, mis en évidence la solidité et la profondeur des relations d'amitié et de coopération entre le Maroc et la Chine, rappelant que la visite historique de S.M le Roi en mai 2016 en Chine a été couronnée par l'établissement du partenariat stratégique dans l'intérêt bien compris des deux pays et des deux peuples. Il a dans ce contexte exprimé le souhait de voir la visite de Wang Win contribuer au renforcement du partenariat bilatéral et de voir les deux pays capitaliser sur les atouts que représentent leur position géostratégique et leur potentiel diversifié, de sorte à œuvrer notamment pour un partenariat tripartite Maroc-Chine-Afrique.
La collaboration fructueuse entre la Chambre des conseillers et le CCPPC se trouve de plus en plus consolidée grâce à l'échange de visites entre les responsables parlementaires, a relevé le vice-président, rappelant que la visite du président de la Chambre, Hakim Benchamach, en 2017 en Chine, a permis d’insuffler une nouvelle dynamique aux relations liant les deux institutions.
Abordant la question de l'intégrité territoriale du Royaume, Abdelhamid Souiri a souligné que la Chambre des conseillers apprécie la position constante de la Chine en faveur du dialogue pour mettre fin au conflit artificiel sur le Sahara marocain dans le cadre des Nations unies. Il a, à cet égard, affirmé que l'initiative d'autonomie des provinces du Sud du Royaume offre une solution juste, réaliste et durable pour ce différend dans le cadre de la souveraineté nationale et l'intégrité territoriale du Maroc.

Mardi 10 Septembre 2019

Lu 920 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif











Mots Croisés

Maroc Casablanca www.my-meteo.com