Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Un grand pas vers la concrétisation du projet de Gazoduc Nigeria-Maroc

Signature à Rabat d’un Mémorandum d’entente entre la CEDEAO, la République Fédérale du Nigeria et le Royaume du Maroc


Alain Bouithy
Vendredi 16 Septembre 2022

Un grand pas vers la concrétisation du projet de Gazoduc Nigeria-Maroc
La Communauté économique des Etats de l'Afrique de l'Ouest (CEDEAO), la République Fédérale du Nigeria et le Royaume du Maroc ont procédé, jeudi 15, à la signature d’un  mémorandum d'entente (MoU) relatif au Gazoduc Nigeria-Maroc.

« Ce Mémorandum d’entente confirme l’engagement de la CEDEAO et l’ensemble des pays traversés à contribuer à la faisabilité de cet important projet qui, une fois achevé, fournira du gaz à l’ensemble des Pays de l’Afrique de l'Ouest et permettra également une nouvelle voie d’exportation vers l’Europe », ont indiqué les trois parties dans un communiqué conjoint.

Soulignons que cet accord a été paraphé par le Commissaire Infrastructure, Energie et digitalisation de la CEDEAO, Sediko Douka, le PDG de la National Nigerian Petroleum Company Limited «NNPC» et Mallam Mele Kolo Kyari, et la directrice générale de l’Office national des hydrocarbures et des Mines «ONHYM» et représentante du Maroc, Amina Benkhadra, en présence de la ministre de l’Economie et des Finances, Nadia Fettah, du ministre de l'Investissement, de la Convergence et de l'Evaluation des Politiques publiques, Mohcine Jazouli, et du DG de l’Office de l’électricité et de l’eau potable (ONEE), Abderrahim El Hafidi.

Provenant de la vision clairvoyante de Sa Majesté le Roi Mohammed VI et du Président nigérian Muhammadu Buhari, le projet stratégique de Gazoduc Nigeria-Maroc « participera à l'amélioration du niveau de vie des populations, à l'intégration des économies de la sous-région et à l'atténuation de la désertification grâce à un approvisionnement en gaz durable et fiable », a-t-on relevé.
La CEDEAO ne ménagera aucun effort pour son aboutissement 
Sediko Douka
Pour Sediko Douka, qui représentait également la République fédérale du Nigeria lors de la signature de cet accord : «Nous sommes convaincus en tant que communauté économique régionale de la viabilité de ce projet qui représente une grande opportunité et nous ne ménagerons aucun effort pour son aboutissement », a-t-il déclaré. Ce projet va impacter positivement la vie de plus de 400 millions de personnes, a-t-il poursuivi indiquant que la prochaine étape est relative aux études détaillées et d’exécution.
Comme le relève le communiqué, outre les retombées économiques considérables attendues sur la région, en exploitant une énergie propre qui respecte les engagements du continent en matière de protection de l'environnement, le projet permettra de donner à l'Afrique une nouvelle dimension économique, politique et stratégique.
Mallam Mele Kolo Kyari a pour sa part assuré que le projet va permettre de produire de l'électricité et des produits chimiques à base du gaz pour une transition du continent à l’horizon 2050 ou 2060. Il permettra une transition énergétique de l'Afrique, a-t-il ajouté dans une déclaration à la MAP.
Le projet va permettre l’acheminement de plus de 5.000 milliards de m3 de réserves prouvées de gaz naturel 
Amina Benkhadra
Représentante du Maroc, Amina Benkhadra a indiqué que ce projet va permettre l’acheminement de plus de 5.000 milliards de mètres cubes de réserves prouvées de gaz naturel, ce qui va dynamiser la production d'électricité et résoudre les problèmes d'accessibilité à l'énergie dans la plupart des pays traversés.
Pour rappel, Gazoduc Nigeria-Maroc longera la côte ouest-africaine depuis le Nigeria, en passant par le Bénin, le Togo, le Ghana, la Côte d'Ivoire, le Liberia, la Sierra Leone, la Guinée, la Guinée Bissau, la Gambie, le Sénégal et la Mauritanie jusqu'au Maroc, et sera connecté au Gazoduc Maghreb-Europe et au réseau gazier européen.

Alain Bouithy


Lu 2429 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Dossiers du weekend | Spécial élections | Les cancres de la campagne | Libé + Eté | Spécial Eté | Rétrospective 2010 | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif | RETROSPECTIVE 2020 | RETROSPECTIVE ECO 2020 | RETROSPECTIVE USFP 2020 | RETROSPECTIVE SPORT 2020 | RETROSPECTIVE CULTURE 2020 | RETROSPECTIVE SOCIETE 2020 | RETROSPECTIVE MONDE 2020





Flux RSS