Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Un Forum africain des régions à Marrakech en novembre prochain


La cérémonie de lancement officiel aura lieu en marge de la 8ème édition du Sommet Africités



Une rencontre de concertation autour du lancement prochain du Forum africain des régions a été organisée, vendredi au siège du Conseil de la région de l'Oriental à Oujda, avec la participation de nombre de représentants de régions marocaines et africaines.
Tenue sous le thème "La coopération décentralisée pour le développement, quel rôle pour les régions africaines", cette rencontre a été consacrée à l’échange de points de vue et la formulation de propositions sur la création du Forum africain des régions en tant qu'espace de coopération et de partenariat entre les collectivités territoriales africaines.
S'exprimant à cette occasion, le secrétaire général de l'organisation des Cités et gouvernement locaux unis d'Afrique (CGLU-Afrique), Jean pierre Elong Mbassi, a annoncé que le lancement officiel du Forum africain des régions aura lieu en marge de la 8ème édition du Sommet Africités, prévu du 20 au 24 novembre prochain à Marrakech, faisant savoir qu'un comité préparatoire a été mis en place à cet effet pour accompagner la création et le suivi de cette nouvelle instance.
Il a, par ailleurs, estimé que la coopération décentralisée constitue un partenariat solidaire entre les collectivités territoriales visant à favoriser la prospérité commune, l'équité sociale et à promouvoir le développement socio-économique, la citoyenneté active et la gouvernance territoriale, faisant observer que la création du Forum africain des régions permettra de renforcer la coopération Sud-Sud et d'établir des liens de coopération et d’échange. Et d'ajouter que le Maroc, qui a opté pour la régionalisation avancée, a adhéré à un chantier ambitieux à même de réaliser un développement durable et intégré, notant que ce Forum, qui se veut le porte-voix des régions africaines à l’échelle mondiale, s'inscrit en droite ligne de la vision de S.M le Roi Mohammed VI pour la promotion d'une coopération étroite avec les pays africains.
De leur côté, les autres intervenants se sont dits disposés à adopter et à faire réussir cette nouvelle instance, qui se veut un espace d’échange d’expériences et d'expertises en matière de gestion et de coopération décentralisée.
Ils ont également insisté sur la nécessité d'intensifier les efforts en vue de pallier les déséquilibres et inégalités territoriales qui persistent encore malgré la mise en place de plusieurs programmes publics destinés à améliorer les conditions de vie des populations locales.
Pour sa part, le président de l'Association des régions du Maroc (ARM), Mohand Laenser, a mis en avant les efforts consentis pour créer le Forum africain des régions, soulignant l'impératif d'intensifier la coopération Sud-Sud et de conférer aux collectivités territoriales la place qui leur échoit sur les plans régional et international.
Les responsables africaines ont fait montre d'une volonté constante d’œuvrer de concert en vue de promouvoir l’émergence des régions comme collectivités décentralisées permettant d'assurer l’épanouissement des populations, a-t-il poursuivi.
Le président du Conseil de la région de l'Oriental, Abdenebi Bioui a, quant à lui, affirmé dans une déclaration à la presse que l'idée de créer le Forum africain des régions s'est imposée avec persistance depuis longue date, et que "tout le monde est convaincu de la nécessite pour les régions d'avoir une représentativité propre à elles".
Cette rencontre de concertation intervient à l'issue de la 2ème édition du Forum africain des managers territoriaux et des instituts de formation ciblant les collectivités territoriales dont les travaux se sont achevés jeudi à Saïdia.
Tenue sous le thème "Se mobiliser pour le développement du capital humain des collectivités territoriales: une exigence clé de l’atteinte des Objectifs du développement durable’’, cette édition, organisée par le Conseil de la région de l’Oriental et CGLU-Afrique, en partenariat avec le ministère de l'Intérieur, l’Association des régions du Maroc et l’Association marocaine des présidents des conseils communaux (AMPCC), a réuni un parterre de cadres d’administrations centrales et territoriales, de leaders des collectivités territoriales et de représentants d’organisations de la société civile et du secteur privé, notamment d’Afrique.

Libé
Lundi 30 Avril 2018

Lu 537 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif











Mots Croisés