Libération






Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Trois morts suite à une explosion dans une mosquée à Kaboul


Libé
Jeudi 18 Août 2022

Trois morts suite à une explosion dans une mosquée à Kaboul

Au moins trois personnes ont été tuées et une vingtaine d'autres ont été blessées mercredi dans une explosion qui a frappé une mosquée à Kaboul, la capitale de l'Afghanistan, selon des sources hospitalière et policière.
L'explosion s'est produite "dans une mosquée (...) lors de la prière du soir", dans le nord-ouest de la ville, a déclaré à l'AFP Khalid Zadran, porte-parole de la police de Kaboul, en évoquant des "blessés" mais sans être en mesure de donner un bilan chiffré.


L'ONG italienne Emergency, qui gère un hôpital dans la capitale, a de son côté dit avoir reçu 27 victimes de l'explosion, dont trois sont décédées. "La plupart des patients que nous avons reçus à la suite de l'explosion à l'intérieur d'une mosquée souffrent de blessures causées par des éclats de bombe et des brûlures", a indiqué l'ONG à l'AFP dans un courriel. Le porte-parole des talibans, Zabihullah Mujahid, n'a pas non plus donné de bilan mais, dans un tweet, il a condamné l'explosion et demandé de "prier pour les martyrs", en promettant que les "meurtriers" seraient "bientôt punis".


Cette attaque intervient près d'une semaine après la mort d'un dignitaire religieux taliban et de son frère, tués dans un attentat suicide dans une école coranique à Kaboul, et revendiqué par l'organisation Etat islamique (EI).
Le nombre d'attentats a diminué en Afghanistan depuis que les talibans ont pris le pouvoir il y a un an, mais ils n'ont pas cessé pour autant.
Plusieurs attaques meurtrières ont eu lieu en août, et une série d'attentats à la bombe a surtout frappé le pays fin avril, pendant le mois saint du ramadan, et aussi fin mai, dans lesquels des dizaines de personnes ont trouvé la mort.


La plupart ont été revendiqués par l'EI, qui vise principalement les minorités religieuses afghanes chiite, soufie et sikh, mais aussi les talibans.
Ces derniers assurent avoir vaincu l'EI dans le pays, et affirment avoir arrêté plusieurs dizaines de jihadistes, mais les analystes estiment que le groupe extrémiste constitue toujours le principal défi sécuritaire pour le nouveau pouvoir afghan.



Lu 1295 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Dans la même rubrique :
< >

Actualité | Dossiers du weekend | Spécial élections | Les cancres de la campagne | Libé + Eté | Spécial Eté | Rétrospective 2010 | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif | RETROSPECTIVE 2020 | RETROSPECTIVE ECO 2020 | RETROSPECTIVE USFP 2020 | RETROSPECTIVE SPORT 2020 | RETROSPECTIVE CULTURE 2020 | RETROSPECTIVE SOCIETE 2020 | RETROSPECTIVE MONDE 2020





Flux RSS