Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Traite des êtres humains: Les efforts du Maroc mis en avant à Charm el-Cheikh


Libé
Mercredi 7 Septembre 2022

Les efforts du Maroc en matière de lutte contre les crimes de traite des êtres humains et de trafic de migrants, ainsi que leur lien avec le blanchiment d'argent ont été mis en avant lors d'une conférence à Charm elCheikh en Egypte. Le Maroc a déployé d'importants efforts pour faire face au crime organisé, en mobilisant les outils technologiques dans les recherches et investigations, a relevé Mohamed Chabib, juge président de la section de la protection de la famille et des catégories spéciales au ministère public, lors de cette conférence régionale sur "La lutte contre les produits financiers de la traite des êtres humains et du trafic de migrants : priorités et défis" organisée du 4 au 6 septembre, à l’initiative du Bureau régional des Nations unies contre la drogue et le crime pour le Moyen-Orient et l'Afrique du Nord. Dans ce sens, M. Chabib a ajouté que les lois et les institutions à même de réaliser cet objectif ont été mises en place, conformément aux chartes internationales appropriées, citant notamment l'amendement du Code pénal et l'adoption de la loi relative au blanchiment d'argent, qui contient des nouveautés juridiques sur les plans préventif et répressif. Il a, en outre, présenté le cadre juridique relatif à la lutte contre la traite des êtres humains élaboré par le Maroc, à travers la promulgation de la loi 27-14, évoquant également la loi relative à l'accès et la résidence des étrangers au Maroc et à l'immigration clandestine, ainsi que la Stratégie nationale d'immigration et d'asile, qui s'inscrit dans la continuité des mesures structurantes dans le domaine de l'immigration et de l'asile, initiées par le Maroc dès septembre 2013. Par ailleurs, il a mis en avant les efforts du ministère public dans la lutte contre le blanchiment d'argent et le financement du terrorisme, notant qu'il a été impliqué dans la stratégie nationale dédiée à la lutte contre ces crimes aux niveaux national et international. M. Chabib a, d'autre part, souligné que le monde connaît une évolution au niveau des types de crimes et des moyens utilisés, parallèlement à l'évolution des moyens dédiés à la lutte contre le crime, estimant que la traite des êtres humains et le trafic de migrants reflètent l'image parfaite du crime organisé et transfrontalier. Les services chargés d'appliquer la loi ont désormais besoin de diversifier les outils d'enquêtes et d'investigations pour englober l'investigation financière, à travers le suivi de l'activité financière liée à la traite des êtres humaines et au trafic des migrants, a-t-il conclu. Cette conférence, organisée en partenariat avec l'Unité égyptienne de lutte contre le blanchiment d'argent et le financement du terrorisme, avec le soutien du Royaume des PaysBas, connaît la participation de 70 représentants des forces de l’ordre, des cellules de renseignement financier, des ministères publics, des départements de la justice et des institutions financières d’Egypte, de Tunisie, d’Algérie, de Libye et du Maroc, ainsi que des experts et des conférenciers de diverses organisations régionales et internationales spécialisées. Le Maroc y participe avec une délégation composée de cadres et de responsables du ministère de l'Intérieur, du ministère public, de la Direction générale de la sûreté nationale (DGSN), de la Direction générale de la surveillance du territoire (DGST), de la Gendarmerie Royale et de l'instance nationale des renseignements. Les différentes sessions de la conférence mettent en relief l’importance des enquêtes financières en tant qu’élément clé de la lutte contre la traite des êtres humains et le trafic de migrants, la valeur des efforts conjoints déployés par différentes parties dans l’enquête financière, comme elles donneront un aperçu sur les mouvements des fonds et les nouvelles technologies utilisées dans les transferts. Les discussions entre les différents intervenants aboutiront à un ensemble de recommandations à même de soutenir les actions que les pays participants devraient prendre à l’avenir.


Lu 981 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Dossiers du weekend | Actualité | Spécial élections | Les cancres de la campagne | Libé + Eté | Spécial Eté | Rétrospective 2010 | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif | RETROSPECTIVE 2020 | RETROSPECTIVE ECO 2020 | RETROSPECTIVE USFP 2020 | RETROSPECTIVE SPORT 2020 | RETROSPECTIVE CULTURE 2020 | RETROSPECTIVE SOCIETE 2020 | RETROSPECTIVE MONDE 2020











Flux RSS
p