Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Tournois de football au mois de Ramadan Organisation simple, spectacle assuré




Tournois de football au mois de Ramadan Organisation simple, spectacle assuré
Tout au long du mois sacré de Ramadan, on assiste à un foisonnement de tournois de quartiers dans les terrains de proximité des villes et campagnes marocaines. Habitude enracinée pour les uns et véritable moyen de loisir et de distraction pour les autres, ces manifestations sportives, si simples soient-elles, constituent le point de départ pour plusieurs joueurs amateurs, devenus aujourd'hui des stars incontestables du ballon rond national.
Le nombre de plus en plus grandissant de ces tournois durant ce mois est le résultat logique de la croissance démographique qu’ont connue les villes marocaines lors des vingt dernière années. C'est ainsi que des centaines de jeunes Marocains s'expriment et démontrent leurs talents au "Derb", en attendant que l'occasion de rejoindre un club leur soit offerte.
Et comme avant toute manifestation, tous les jeunes du "Derb", qu'ils soient des participants ou de simples spectateurs participent aux préparatifs pour mettre à jour certains points et perfectionner d'autres. La composition des équipes, l'achat des équipements, l'aménagement du stade qui va abriter les matchs et bien d'autres actions sont à entreprendre pour être prêts le jour J.
De son côté, le comité d'organisation de ces tournois procède à la désignation du corps arbitral, au changement des dates des matchs, si besoin il y a, ainsi qu'à la mise en application des règles du mini-foot adoptées au niveau international.
Mais pour aboutir à ces fins, toutes les composantes qui participent de près ou de loin à l'organisation de ces tournois doivent surmonter certains obstacles pour mener à bien cette mission, à commencer par trouver un lieu adéquat à la pratique du football ou encore le transfert des joueurs d'une équipe à l'autre.
Dans ce sens, l'ex-international marocain Mustapha El Haddaoui a fait savoir à la MAP que les tournois de Ramadan reflètent le rôle axial du sport dans la promotion et la mise en avant des valeurs de la concurrence noble entre les jeunes, loin des images choquantes rencontrées dans certains quartiers populaires, à cause du "vide".
Et de préciser que la participation à ces tournois ne se limite pas aux joueurs amateurs, mais englobe également des joueurs vedettes. A en juger par l'un des tournois de Casablanca, auquel avaient pris part le défunt maestro Abdelmajid Dolmy, Abbad Jawad El Andaloussi, Fathi Jamal, ou encore El Sawadi et autres. "Ces tournois constituent un lieu privilégié pour les spectateurs, notamment les enfants qui profitent de cette occasion, pour suivre de près leurs stars préférées", a-t-il souligné.
D'autre part, El Haddaoui a indiqué que le rôle des tournois de Ramadan ne se limite pas au simple maintien de la forme physique durant le mois sacré, mais ils constituent également une opportunité pour connaître d’autres joueurs.
L'ancien international n'a pas oublié de mentionner que ces tournois sont le plus souvent compétitifs car les joueurs souhaitent rejoindre les clubs locaux.

Mercredi 23 Mai 2018

Lu 257 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif










Mots Croisés