Libération


Facebook
Rss
Twitter






Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Taekwondoïstes, karatékas, boxeurs et athlètes, ces dignes ambassadeurs du sport marocain aux Jeux de la jeunesse




Auteurs d'excellentes prestations aux Jeux olympiques de la jeunesse (JOJ) qui se sont déroulés à Buenos Aires en octobre dernier, les taekwondoïstes, karatékas, boxeurs et athlètes marocains ont hissé haut le drapeau national, en raflant un total de sept médailles. Une première dans l'histoire de la participation marocaine aux JOJ.
Déterminés à faire de leur participation à la compétition phare des jeunes un rendez-vous qui demeurera longtemps gravé dans les annales du sport national, les champions marocains n'ont rien laissé au hasard. Ils ont combattu jusqu'au bout pour offrir à leur pays le maximum de médailles.
C'est ainsi que la jeune Fatima Zohra Abou Fares (63 kg) n'a pas laissé passer l’occasion pour s'adjuger la première médaille d'or de l'histoire du Maroc aux JOJ.
La native de Fkih Ben Salah, âgée à peine de 16 ans, a pris le dessus sur une championne issue d'une grande école de taekwondo qu'est l'Iran. Elle a battu Himati Kimya lors du 4e round décisif après la fin des trois premiers rounds à égalité de points.
Juste avant cette prestation historique, et toujours "au féminin", Safia Saleh (17 ans) avait ouvert le bal des médailles marocaines et tracé la voie à ses compatriotes en remportant la médaille d'argent des moins de 55 kg.
Toujours dans les sports de combat, les karatékas ont, cette fois-ci, pris le témoin pour poursuivre l’aventure. Ils l'ont fait à la perfection: trois participants et trois médailles !
Nabil Ech-Chaabi (argent), Yassine Sekouri (argent) et à Oussama Edari (bronze) ont été les principaux protagonistes du karaté marocain dans la capitale argentine.
Loin du pays de Maradona et Messi, les karatékas marocains savent aussi briller de mille feux. Ameknassi et Sadini ont fourni un grand effort pour remporter deux médailles de bronze, lors des championnat du monde qui se sont disputés à Madrid.
Côté boxe, Yassine Elouarz a remporté une médaille d'argent.
Pour sa part, l'athlétisme a enrichi son palmarès avec l'argent d'Anas Essayi en 1.500 m.
Organisée sous le thème "Vivre l’avenir", l’édition de Buenos Aires a rassemblé plus de 4.000 athlètes, issus de 200 pays. Vingt athlètes marocains ont pris part aux JOJ dans huit épreuves: athlétisme (5 athlètes), boxe (4), karaté (3), taekwondo (2), judo (2), natation (2), planche à voile (1) et lutte (1).

Jeudi 27 Décembre 2018

Lu 301 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Dans la même rubrique :
< >

Lundi 21 Septembre 2020 - 18:20 Tadej Pogacar bouscule l'histoire du Tour de France

Lundi 21 Septembre 2020 - 18:19 Premier League: Liverpool mate Chelsea

Lundi 21 Septembre 2020 - 18:18 Jawad Yamiq proche du Getafe