Libération







Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Spécial fin d'année : Soufiane El Bakkali la confirmation




Le champion marocain Soufiane El Bakkali a pu sauver la face de l’athlétisme national lors des Mondiaux Doha. Après avoir remporté la médaille d’argent du 3000 m steeple aux championnats du monde 2017 à Londres,  Soufiane El Bakkali a ajouté une autre titre à son palmarès en raflant le bronze à la faveur d’un chrono de 8mn 03sec 76. Sachant que la médaille d'or de cette épreuve a été remportée par le Kényan Conseslus Kipruto, auteur d'un chrono de 8min01sec36/100, qui a devancé l’Ethiopien Lamecha Girma, deuxième (8min03sec76/100).
Bakkali a un autre challenge à relever en 2020 et non des moindres : les Jeux olympiques de Tokyo où il aura à défier de nouveau les armadas kényane et éthiopienne. L’objectif est de faire mieux qu’à l’édition de Rio où il avait terminé aupied du podium.
Pour le directeur technique et responsable du programme de développement au sein de la Confédération africaine d'athlétisme, Aziz Daouda, Soufiane El Bakkali doit être encouragé et soutenu pour qu'il puisse signer de bons résultats aux prochains Olympiades.

Mercredi 1 Janvier 2020

Lu 1913 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif