Société, avion, villa…, l'impressionnant patrimoine de Michel Drucker


Libé
Vendredi 20 Juillet 2018

Il règne sur la télévision française depuis plus de cinquante ans : Michel Drucker a donc eu le temps de se construire un important patrimoine professionnel et personnel, comme le détaille Capital dans son numéro d'août. Le magazine revient en effet sur l'important business que le présentateur historique s'est constitué au long de ses cinquante-cinq années de carrière. Ainsi, on découvre la casquette du Michel Drucker producteur. En effet, l'animateur produit lui-même toutes ses émissions via sa société DMD. 
L'entreprise enregistre un chiffre d'affaires "d'une dizaine de millions d'euros" selon Capital, pour une marge estimée entre 7 et 11%. On découvre également la casquette du Michel Drucker gérant, puisque l'animateur est l'exploitant principal du studio Gabriel, le plateau mythique des Champs-Elysées où il enregistre toutes ses émissions... mais pas que ! En effet, sans être propriétaire des lieux, l'animateur loue son studio à d'autres émissions, comme On n'est pas couché par exemple, ou à des entreprises. Résultat : 18,6% de marges pour les meilleures années. Au total, l'an dernier, l'animateur s'est donc octroyé 1,4 million d'euros de dividendes, en plus de ses revenus. De quoi, selon les calculs de Capital, lui permettre de disposer d'un patrimoine professionnel estimé à 11 millions d'euros. A cela, il faut ajouter un patrimoine personnel également conséquent, puisque Michel Drucker est propriétaire d'une vaste villa dans les Alpilles et d'un petit avion de six places qu'il s'est récemment offert pour un peu plus d'un million d'euros...
Autres chiffres révélés par le magazine : les revenus accumulés par Michel Drucker grâce aux droits qu'il touche sur les images d'archives. En effet, à chaque fois qu'une séquence de l'une de ses émissions est rediffusée, il faut passer à la caisse. Cependant, si l'INA, propriétaire des images, facture jusqu'à 760 euros les trente secondes, la société de Michel Drucker n'en touche qu'une partie. Mais avec les milliers d'heures d'émissions accumulées, le pilier de France Télévisions touche un confortable pactole. D'ailleurs, pour la petite histoire : vous vous rappelez de la séquence, en 1986, durant laquelle Michel Drucker présentait Whitney Houston à Serge Gainsbourg sur le plateau des Champs-Elysées ? Le chanteur avait tenu des propos très crus à l'égard de l'interprète américaine... Star des bêtisiers, et régulièrement rediffusée, cette séquence aurait pu rapporter très gros à Michel Drucker. Mais malheureusement, c'est l'une des rares pour laquelle... il n'a pas les droits ! Pas de chance.


Lu 410 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.
br