Facebook
Rss
Twitter







Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Sinopharm emboîte le pas à AstraZeneca

Des doses par millions promises aux Marocains



Les personnes appartenant aux catégories prioritaires sont invitées à prendre rendez-vous via SMS ou sur la plateforme dédiée

Sinopharm emboîte le pas à AstraZeneca
Après la réception, vendredi, d’une première livraison du vaccin britannique AstraZeneca, fabriqué en Inde, le ministère de la Santé a annoncé que le Maroc va également recevoir la première livraison du vaccin Sinopharm, mercredi 27 janvier, en provenance de la Chine. Une autorisation d’urgence lui a été accordée suite à la réunion de la commission nationale consultative d'autorisation des vaccins anti-Coronavirus.
«Ladite commission a tenu une réunion vendredi pour parachever l'évaluation du dossier technique du vaccin chinois Sinopharm qu'elle examine depuis des semaines, se basant sur les données scientifiques et techniques fournies par le laboratoire chinois à la commission», indique le ministère dans un communiqué. Après analyse de ces données portant sur le procédé de fabrication, la nature des analyses en laboratoire sur la matière première et le vaccin luimême ainsi que sur les données pré-cliniques et les résultats des études cliniques, ladite commission a unanimement conclu à la conformité du vaccin aux normes internationales et aux recommandations de l'OMS en la matière. «Par conséquent, ce vaccin répond à toutes les conditions de qualité, d'efficacité et de sécurité, et ne présente aucun effet secondaire potentiel», souligne le communiqué, affirmant que cela ouvre la voie à Sinopharm pour l'obtention d'une autorisation d'urgence pour une durée de 12 mois.
Concernant l'opération de vaccination nationale, elle sera officiellement lancée au cours de cette semaine et comme annoncé précédemment, elle va cibler graduellement les catégories concernées, particulièrement les personnes vulnérables au virus et ses complications. Il s'agit des professionnels de la santé âgés de plus de 40 ans, des autorités publiques et des Forces Armées Royales, ainsi que des membres de la famille de l'éducation de plus de 45 ans. Il s'agit aussi des personnes âgées de plus de 75 ans ainsi que, dans un premier temps, des zones en proie à des taux élevés de contamination.
Pour assurer une bonne organisation de cette opération, un système de rendez-vous a été mis en place. Les citoyens et les résidents étrangers appartenant à ces catégories prioritaires sont invités à prendre rendez-vous soit via l'envoi d'un SMS gratuit au 1717, soit sur le portail "www.liqahcorona.ma". Le SMS doit comporter uniquement le numéro de la CIN ou de la carte de séjour pour les résidents étrangers. Les personnes concernées devront alors recevoir une réponse qui fixera la date et le lieu de vaccination. Une méthode plus classique destinée aux personnes non familiarisées avec les nouvelles technologies est également prévue et consiste à ce que les autorités locales délivrent des invitations directement aux personnes concernées.
Toutes les informations relatives à la campagne nationale de vaccination seront, par ailleurs, disponibles par voie de spots de sensibilisation qui seront diffusés sur les chaînes TV et les radios nationales, ainsi qu'à travers les pages du ministère sur les réseaux sociaux, en plus du portail www.liqahcorona.ma qui permettra également de contacter des médecins pour se renseigner, notamment au sujet d'éventuels effets indésirables après la vaccination. Le numéro vert 0800 000 147 est aussi mis à la disposition des citoyens et sera joignable du lundi au samedi, de 08H à 18H. Pour observer l’apparition d’éventuels effets secondaires, un suivi à distance des personnes vaccinées sera effectué par un membre du personnel de la santé à travers l’application "Jawaz siha” et la plateforme “Yakada liqah” . 
Il est à noter que 8 patients sur 10 sont protégés lorsqu'on leur inocule le vaccin chinois de Sinopharm. Ce taux d'efficacité de 79,34% est inférieur à ceux des vaccins des laboratoires Pfizer/BioNTech (95%) et Moderna (94,1%). C'est, en revanche, plus que celui d'AstraZeneca, dont le Maroc a reçu deux millions de doses, vendredi dernier, avec un taux d'efficacité revendiqué de 70%, mais qui pourrait atteindre 100% avec deux doses. Ainsi, il faudra patienter 21 jours pour recevoir la seconde dose du vaccin de Sinopharm et 28 jours pour celui d’AstraZeneca. Tout comme lors de la première injection, les personnes concernées seront prévenues en amont de la date et du lieu de la seconde inoculation. Rappelons enfin que le ministère de la Santé insiste sur la nécessité de continuer à se conformer, pendant l'opération de vaccination, aux mesures de prévention, dont le port des masques de protection, la distanciation physique et les règles d'hygiène.
 

Mehdi Ouassat
Dimanche 24 Janvier 2021

Lu 771 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.


Flux RSS