Facebook
Rss
Twitter









Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Signature d' un mémorandum d'entente entre le ministère de la Justice et l'Ordre des avocats de Khouribga

Pose de la première pierre de la Maison de l'avocat et inauguration des bureaux front office du tribunal de première instance





Un mémorandum d’entente a été signé, mercredi à Khouribga, entre le ministère de la Justice et l’Ordre des avocats près la Cour d’appel de Khouribga, portant sur la formation des avocats de la ville à l’utilisation de la plateforme d’échange électronique des avocats. Ce mémorandum a été paraphé par le ministre de la Justice, Mohamed Benabdelkader, et le bâtonnier de l'Ordre des avocats de Khouribga, Me Omar Said. En vertu de cet accord, les deux parties s'engagent à mettre en place un cadre réglementaire afin d'assurer la formation des formateurs parmi les avocats relevant du barreau de Khouribga à l’utilisation de la plateforme d’échange par voie électronique initiée par le département de la Justice.

Dans le détail, le ministère s’engage à mobiliser ses experts et ingénieurs pour garantir une formation de qualité aux avocats du barreau de Khouribga. Il s'engage aussi à déployer tous les moyens nécessaires à la tenue de sessions de formation dédiées à l’utilisation de cette plateforme d’échange électronique élaborée par le département de la Justice.

L’Ordre des avocats près la Cour d'appel de Khouribga s’engage, de son côté, à coordonner avec le ministère sur tout ce qui a trait à l’utilisation de cette plateforme par les avocats du barreau et à lui fournir une liste de formateurs qui devraient bénéficier des sessions de formation. Dans une déclaration à la presse, Mohamed Benabdelkader s'est félicité de la signature de ce mémorandum d’entente, ajoutant que le département de la Justice mobilisera l’ensemble de ses compétences, ingénieurs et experts afin d’initier les avocats de ce barreau à l’utilisation de cette plateforme qui constitue une avancée majeure sur la voie de la dématérialisation de la Justice au Royaume. La signature de ce mémorandum s’inscrit dans le cadre des efforts continus du ministère pour développer la profession de l'avocat et la consolidation de ses rôles juridique et sociétal, a-t-il dit. De son côté, le secrétaire général de l'Ordre des avocats de Khouribga a fait part de la grande satisfaction de l’Ordre des avocats de Khouribga quant à la signature de ce mémorandum qui se veut un catalyseur de formation pour les avocats de la ville. La signature de ce mémorandum est de nature à accompagner les chantiers de réforme de cette profession, notamment à travers la création des Instituts de formation professionnelle et continue des avocats dont la mission est de former notamment les avocats à l’utilisation de la plateforme d’échange électronique. Avancée majeure du système judiciaire marocain, cette plateforme permet à tout avocat de disposer d’un bureau virtuel pour la gestion de ses dossiers, d'utiliser un compte sécurisé, d’enregistrer les requêtes et de présenter les mémoires et les différentes demandes. Elle ambitionne également de faciliter l'échange par voie électronique des documents entre les avocats et les tribunaux. A signaler, par ailleurs, que le ministre de la Justice a procédé, le même jour, à la pose de la première pierre pour la construction de la Maison de l’avocat à Khouribga. Accompagné du gouverneur de la province de Khouribga, Abdelhamid Chennouri, et de plusieurs personnalités et responsables judiciaires, Mohamed Benabdelkader a donné à cette occasion le coup d’envoi des travaux de construction de cette structure qui sera érigée sur une superficie de 300 m2 offerte par le ministère de la Justice dans le cadre d’un accord de partenariat le liant avec l’Ordre des avocates de Khouribga. Le nouvel édifice jouxtant le tribunal de première instance de Khouribga sera un espace de concertation entre les membres de l’Ordre des avocats de Khouribga et un lieu de coordination et de coopération entre les avocats de la ville.

A cette occasion, Mohamed Benabdelkader a affirmé que cet espace sera voué à l’ensemble des membres du barreau de la ville afin qu'ils puissent y débattre de leurs préoccupations, ajoutant que cette nouvelle structure participera aussi à renforcer le volet formation des avocats de Khouribga. Pour sa part, le secrétaire général de l'Ordre des avocats de Khouribga, Khalfi Bouabid, a salué la décision du ministère de la Justice de mettre à la disposition de l'Ordre des avocats de Khouribga le terrain sur lequel sera construite cette nouvelle structure, ajoutant que la construction de cet édifice offrira de nouveaux services aux justiciables et renforcera la qualité des prestations assurées aux usagers de la Justice. Mohamed Benabdelkader a également inauguré, mercredi, les bureaux front office du tribunal de première instance de Khouribga, dans le but d'améliorer le rendement et l'accueil dans cette juridiction.

Il a, ainsi, effectué une visite dans les bureaux front office qui offrent plusieurs services dématérialisés se rapportant au registre de commerce, au fonds de l'avocat, à l'apostille et la remise de certaines attestations judiciaires mais aussi facilitant l'accès à l'information judiciaire. Mohamed Benabdelkader et la délégation l'accompagnant se sont également enquis des travaux de réhabilitation du tribunal de première instance de Khouribga qui a subi plusieurs travaux de réfection et de rénovation de ses dépendances pour un montant global de 9,6 millions de dirhams.

Dans une déclaration à la presse, Mohamed Benabdelkader a indiqué que cette visite s’inscrit dans le cadre d'une série de visites programmées par le ministère de tutelle pour s'enquérir de près des contraintes rencontrées par les magistrats et fonctionnaires de la Justice et pour s'entretenir avec les responsables judiciaires de la circonscription de Khouribga.

Concernant l'inauguration des bureaux front office du tribunal de première instance, il a fait savoir que les usagers de la Justice ne sont pas uniquement des justiciables mais aussi des usagers à la demande de certains services se rapportant au registre de commerce, à l'apostille et à plusieurs autres prestations, d'où la création de ces bureaux. Par la suite, le ministre a présidé la cérémonie de remise de wissams Royaux à deux femmes fonctionnaires de la Justice décorées respectivement du wissam de mérite national de première et de deuxième classes. Cette distinction traduit l'attention particulière qu'accorde SM le Roi Mohammed VI aux fonctionnaires de la Justice et constitue une reconnaissance pour leurs efforts inlassables au service de la patrie.

Libé
Jeudi 10 Décembre 2020

Lu 483 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.