Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Sérieux test burkinabé pour le Onze national




Le Onze national affrontera, ce soir à partir de 19 heures au Grand stade de Marrakech, son homologue burkinabé, pour le compte d’un match amical entrant dans le cadre de la préparation des deux sélections pour les prochaines échéances officielles.
Un match qui revêt une grande importance du fait que le test cette fois-ci sera face à un sacré client du football africain, demi-finaliste de la dernière CAN gabonaise.
Lors de  cette rencontre, l’équipe nationale sera, comme à l’accoutumée, privée des services de quelques éléments tels les cadres Mehdi Benatia, Marouane Dacosta, Mounir Obbadi ou encore le jeune Youssef Aït Benasser. En ce qui concerne la coqueluche du public marocain, Hakim Ziyech, ça reste une autre histoire puisqu’il n’a pas été convoqué par Hervé Renard. Et pour combler ces forfaits, le sélectionneur national a dû faire appel à des internationaux de l’EN des locaux, à savoir Jawad Yamik, Youssef Nahiri et Naïf Agured au moment où Achraf Bencharki et Walid Azaro ont été retenus dès la première liste.
En vue de ce match amical, le Onze national a élu tout au long de cette semaine son camp de base à Marrakech où il a été question de peaufiner les ultimes réglages au cours de cinq séances d’entraînements dont une a été ponctuée par une opposition contre les joueurs de l’EN des locaux, soldée d’ailleurs par la victoire de ces derniers sur le score de 3 à 1.
Donner la réplique à l’un des gros calibres la scène continentale ne peut être qu’une bonne opportunité pour le staff technique de voir à l’œuvre les joueurs retenus à l’approche des éliminatoires de la CAN  qui débuteront au mois de juin prochain, sachant que le Maroc  évoluera dans le groupe B aux côtés du  Cameroun, pays hôte de l’édition 2019, et du vainqueur du match qui opposera les Comores à l’Ile Maurice, sachant que le Malawi a été suspendu par la FIFA.
Il y a lieu de rappeler que la confrontation de ce soir sera le dixième face-à-face entre les deux sélections que ce soit en officiel ou en amical. L’issue de parité avait sanctionnée deux rencontres, au moment où le Onze national s’était imposé à cinq reprises contre deux pour les Burkinabés.
Après ce match face au Burkina Faso, l’équipe nationale saisira la deuxième date FIFA du mois, le 28 mars, pour affronter, toujours au Grand stade de Marrakech, la sélection tunisienne, un adversaire à cataloguer parmi les bêtes noires du football marocain.
Par ailleurs, hormis l’EN première, celle des locaux devra, elle aussi, croiser le fer, aujourd’hui à partir de 15 heures au Complexe Moulay Abdellah à Rabat, avec la sélection de Centrafrique. Ce sera son deuxième match amical après celui contre la Gambie qui devait avoir lieu jeudi au stade municipal de Kénitra, alors que la troisième rencontre au programme est prévue mardi prochain à Dakar face au Sénégal.

Diallo : Renard et Kasperczak avaient manqué de respect aux Ivoiriens

Hervé Renard et Henry Kasperczak ne pourront pas redevenir sélectionneurs de la Côte d'Ivoire parce qu'ils ont manqué de "respect", a expliqué mercredi le président de la Fédération ivoirienne de football (FIF), Augustin Sidy Diallo, lors de la présentation du nouvel entraîneur des "Elephants", Marc Wilmots.
Le retour du Français Hervé Renard, qui a offert la Coupe d'Afrique des nations à la Côte d'Ivoire en 2015 après 23 ans de disette, est un fantasme évoqué régulièrement par la presse ivoirienne malgré les démentis de l'intéressé, actuellement sous contrat avec le Maroc, et de la FIF.
"Le président Alassane (Ouattara) a demandé à Hervé Renard de rester. Publiquement. Vous avez oublié? Je respecte mon pays, je respecte nos dirigeants", a-t-il conclu en assurant que le choix de Wilmots n'était pas un choix par défaut.

 

Mohamed Bouarab
Vendredi 24 Mars 2017

Lu 656 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito









Mots Croisés