Libération



Facebook
Rss
Twitter






Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Satisfecit quant au démarrage de la campagne agricole

La mobilisation est plus que jamais de rigueur afin de mettre à profit des conditions climatiques favorables




Lors de la réunion sur l’état d’avancement de la campagne agricole qui a été tenue jeudi à Rabat en présence du ministre de tutelle et des principaux responsables de ce secteur, le mot d’ordre est à la mobilisation afin que la campagne agricole en cours soit une réussite.  En effet, au regard des premiers constats, après plus d’une semaine de pluie et une pluviométrie quelque peu tardive mais généreuse, les indicateurs sont au satisfecit et l’on peut dire que la campagne aura démarré sous de bons auspices.
Pour ce qui est du cumul de la pluviométrie, elle est en augmentation de 30% par rapport à l’année dernière, ce qui est de bon augure notamment quant à l’approvisionnement des intrants agricoles, au niveau de la vente des semences qui a atteint 1,3 million de qx sur un disponible de 1,9 million de qx et de la situation des emblavements dont les surfaces bénéficiaires s’établissent actuellement à 4 millions d’hectares pour une surface cible de 5 millions d’ha.
Par ailleurs, les agriculteurs auront vite fait de rattraper, en une dizaine de jours, le temps des opérations de labour en passant de 1,5 million d’ha à 4 millions. La betterave à sucre n’est pas en reste puisqu’à 93% et quelque 50.000 ha de superficie cultivée, elle a presqu’atteint son programme annuel. Les cultures d’automne et maraîchères incitant aussi au contentement, l’heure est donc à l’optimisme pour ce secteur vital de l’économie.
Aussi, des orientations ont été données aux responsables des différents départements concernés afin de renforcer sur le terrain les mesures d’accompagnement en faveur des agriculteurs pour démarrer au mieux cette campagne agricole et plus particulièrement dans les dix jours à venir et mettre à profit les conditions climatiques favorables qu’ont générées les dernières pluies et celles prévues.
D’un autre côté, pour ce qui est des retenues des barrages et plus particulièrement ceux relevant de l'Agence du bassin hydraulique du Loukkos, elles ont dépassé, à ce mercredi, les 529 millions de m3, soit un taux de remplissage de plus de 47%.     
Cette nette amélioration du taux de remplissage enregistrée après les dernières précipitations au Nord du Royaume, a eu pour premiers effets de reconstituer les nappes phréatiques, assurer les besoins en eau potable pour les différentes provinces de la région, et garantir une bonne campagne agricole dans les périmètres irrigués.
Les retenues des principaux barrages du Royaume, tous usages confondus, ont atteint plus de 7,01 milliards de m3 au 1er décembre 2016, enregistrant ainsi un taux de remplissage de 45,1 %, soit un niveau inférieur à la même période de l'année écoulée (plus de 10,14 milliards de m3 ou 65,2 %).

H.T
Samedi 10 Décembre 2016

Lu 1014 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.