LibéSPort




Zoom







Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Sarkozy veut des états généraux

Vendredi 25 Juin 2010

Nicolas Sarkozy a réclamé mercredi la tenue en octobre d’états généraux du football français après la débâcle des Bleus au Mondial et demandé au gouvernement de veiller à ce qu’ils ne touchent “aucun avantage financier” après ce “désastre”, a indiqué l’Elysée.
Après l’élimination du onze tricolore au premier tour de la Coupe du monde, le chef de l’Etat a souhaité que “les responsables tirent rapidement les conséquences de ce désastre”, a indiqué la présidence dans un communiqué publié à l’issue d’une réunion avec le Premier ministre François Fillon, la ministre des Sports Roselyne Bachelot et sa secrétaire d’Etat Rama Yade.
Il a également demandé “aux ministres de veiller à ce qu’aucun avantage financier ne soit versé à l’ensemble de l’équipe de France”, selon le texte.
“Cet échec est l’occasion d’apporter des réponses structurelles à des questions qui se posent depuis bien longtemps. C’est pourquoi le président de la République a demandé que des états généraux du football français soient organisés dès le mois d’octobre pour que chacun des acteurs puisse apporter sa contribution en toute transparence à la construction d’un projet de rénovation”, a ajouté la présidence.
“A partir de ces conclusions, le gouvernement engagera une réflexion plus générale sur la gouvernance des fédérations sportives”, conclut le texte.
Par ailleurs, le retrait du président de la Fédération française de football Jean-Pierre Escalettes est inéluctable, a affirmé la ministre des Sports Roselyne Bachelot jeudi matin sur la RTL radio.
“Le retrait de Jean-Pierre Escalettes, je ne l’ai pas souhaité mais je le trouve aujourd’hui inéluctable”, a déclaré la ministre après avoir répété que la responsabilité du “désastre” de l’équipe de France au Mondial revenait aux joueurs, au sélectionneur et à la Fédération.
“Les joueurs ne doivent toucher aucune rémunération, le sélectionneur s’en va donc ça aussi c’est fait, le dernier acteur de ce désastre est la Fédération”, a-t-elle dit tout en reconnaissant que l’exécutif ne pouvait en rien exiger une démission du responsable de la FFF puisque “la gouvernance de la fédération dépend d’un processus démocratique”.
Mme Bachelot a également indiqué qu’elle abandonnait l’idée de mener un audit sur les Bleus puisque “une commission parlementaire veut se saisir de cette affaire”. “Je trouve assez logique que ce soient les représentants des Français qui mènent cette enquête”, a-t-elle indiqué.
Interrogé sur le salaire de Laurent Blanc (100.000 euros mensuels): “C’est un salaire qui correspond à ce que Laurent Blanc est en droit d’attendre, et qui est inférieur à ce qu’il aurait pu attendre d’un club”, a-t-elle précisé.

Libé

Lu 186 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Dossiers du weekend | Spécial élections | Les cancres de la campagne | Libé + Eté | Spécial Eté | Rétrospective 2010 | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | USFP | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif | RETROSPECTIVE 2020 | RETROSPECTIVE ECO 2020 | RETROSPECTIVE USFP 2020 | RETROSPECTIVE SPORT 2020 | RETROSPECTIVE CULTURE 2020 | RETROSPECTIVE SOCIETE 2020 | RETROSPECTIVE MONDE 2020 | Videos USFP | Economie_Zoom | Economie_Automobile | TVLibe











Inscription à la newsletter